Terre d’Histoire du Poitou n°8

28 novembre 2014

 

 

Hardoin_de_Perifaxe_de_Baumont

Hardouin de Péréfixe (1605-1671), un Montois membre de l’Académie Française et enterré à Notre-Dame
Peu connu du grand public, il a pourtant marqué son époque. Une rue porte son nom dans sa commune natale.
Hardouin de Péréfixe est né à Monts-sur-Guesnes en 1605 au « château » de Beaumont, situé dans la forêt de Scévolles à proximité de Saint-Vincent.
Il suit à Paris son père, maître d’hôtel du Cardinal de Richelieu. Il fait des études brillantes à la Sorbonne. Richelieu, propriétaire du château de Coussay, proche de Monts-sur-Guesnes, lui accorde sa protection et le fait également entrer à son service.
En 1644, à 38 ans, Mazarin le nomme précepteur du jeune Roi Louis XIV. C’est une mission de tout premier plan.
Il est ensuite Évêque de Rodez de 1649 à 1664.
En 1654, il devient membre de l’Académie Française puis, le 18 avril 1664, Archevêque de Paris. Intransigeant, il interdit « Tartuffe » de Molière en 1667 après sa première représentation au théâtre du Palais-Royal. Il décède le 1er janvier 1671 à l’âge de 65 ans et est enterré à Notre-Dame.
Il était Officier de l’Ordre du Saint-Esprit, créé en 1578, célèbre pour son ruban bleu à l’origine de l’expression « cordon bleu » tant le repas qui réunissait ses membres était exceptionnel.
Hardouin de Péréfixe publie en 1661 « Histoire du Roi Henri le Grand ». Ce livre, réédité une quinzaine de fois, traduit en plusieurs langues et salué par Voltaire, reste aujourd’hui encore une référence sur la vie du Roi Henri IV qui passa une nuit au château de Monts-sur-Guesnes en 1587.

Rue Hadouin de Péréfixe

Lettre d’informations / Newsletter
Réseaux

Retrouvez Bruno BELIN sur les réseaux sociaux :

Facebook   Twitter   Instragram  

Chaîne vidéo

Chaîne vidéo Youtube

Info…
info
Téléchargements

Journal cantonal 2018

 

@brunobelin