Terre d’Histoire du Poitou n°2

15 octobre 2014

 

Louis XI et Monts-sur-Guesnes

Louis XIEn mars 1480, Louis XI, de passage dans le Loudunais, reste dormir une nuit au château de Monts-sur-Guesnes à l’invitation de son propriétaire, Pierre de Brilhac.
Cette anecdote nous est rapportée par les extraits des comptes et dépenses de Louis XI dans les archives curieuses de l’Histoire de France :
« À Jacob Loys, enfant de la cuisine du dit seigneur, la somme de 64 sols 2 deniers tournois, en 2 écus d’or, à lui ordonné par ledit seigneur audit mois de mars pour ses peines et travail d’avoir veillé une nuyt entière à faire continuer du feu de charbon en la chambre du dit seigneur, au chasteau de Mons près Mirebeau.« 

L’année suivante, Louis XI décide d’ériger en châtellenie la terre de Monts pour récompenser Pierre de Brilhac de sa fidélité. Cela permet d’avoir, avec le château, une haute justice, le droit d’établir bailli, prévost, châtelain, garde des sceaux, sergents, notaires et autres officiers nécessaires pour l’exercice de cette haute justice.

De plus, l’instauration de foires et marchés accompagne cette décision du Roi. Ainsi, il est autorisé la création d’un marché tous les samedis et de quatre foires annuelles : à la Saint-Nicolas (6 décembre), à la conversion de Saint-Paul (25 janvier), le second lundi de Carême et le 21 juin. Elles passent plus tard à 6 (avec le 6 août et le 4 octobre) mais Loudun, « persuadé que sa prospérité en aurait souffert », refuse, en 1867, que deux de plus soient encore créées.

Au printemps 2014, le Conseil Municipal de Monts-sur-Guesnes est revenu sur cette décision du Roi Louis XI en avançant avec succès au vendredi le jour du marché !

Louis XI a laissé l’image d’un Roi peu commode. Certains ont fait de lui un « tyran laid, fourbe et cruel » enfermant ses ennemis dans les « fillettes ». Incontestablement, la ligne directrice de sa politique est le renforcement de l’autorité royale. À ce titre, il peut passer pour le père de la centralisation française.

Toutefois, il existe d’autres témoignages qui tendent à donner une image différente comme celui affirmant qu’il y avait « plus de vin pour son usage personnel que de poudre à canon pour son armée. »

Louis XI fera sans doute l’objet d’une prochaine édition des Journées de l’Histoire de Monts-sur-Guesnes.

 

Lettre d’informations / Newsletter
Réseaux

Retrouvez Bruno BELIN sur les réseaux sociaux :

Facebook   Twitter   Instragram  

Chaîne vidéo

Chaîne vidéo Youtube

Info…
info
Téléchargements

Journal cantonal 2018

 

@brunobelin