Terre d’Histoire du Poitou n°10

5 décembre 2014

 

Le théâtre de la MontjoieThéâtre La Montjoie (6)

Ce lieu très rare en milieu rural possède déjà une longue histoire. À l’origine, il y a une association créée le 27 octobre 1928, la Montjoie-Saint-Hilaire, dont l’objet principal est de proposer de s’initier au théâtre. Les recettes des pièces lors de leur présentation publique permettent d’acheter du matériel de gymnastique. Ce qui conduit à la création d’une section de gymnastes dont la réputation se fait rapidement. Une équipe de Basket se crée à la même époque avec plusieurs titres régionaux à la clef.

Cette association, proche de la paroisse, est présidée à sa création par le Docteur Baussay, médecin à Monts-sur-Guesnes de 1910 à 1951. Elle s’apparente au « patronage » et assure également la préparation militaire. Après une implantation initiale près du presbytère, allée de Bourgville, et la création d’un premier stade (qui porte le nom de l’aviateur Guymener), la Montjoie ouvre une salle à l’étage de l’aile Nord du château en 1930. C’est également le lieu de projection de films : « Monts-Cinéma » est né. L’une des projections est à l’origine d’un incendie en 1934 dont les conséquences conduisent à un effondrement du bâtiment en février 1937. Dès lors, il est décidé de construite une nouvelle salle. Le lieu retenu nécessite de démolir d’anciens faubourgs. Ces travaux s’organisent par des bénévoles en juillet 1938 avec le concours d’artisans locaux sous la direction du pharmacien Maurice Delagarde.

Ensuite, tout va très vite :
21 septembre 1938 : première pierre de la nouvelle salle.
28 octobre 1938 : fin des travaux.
1er novembre 1938 : première projection : « L’amour en cage ».
18 décembre 1938 : inauguration officielle de la salle qui compte alors 259 places dont quelques unes sur le balcon situé au-dessus de l’entrée.

Durant la Seconde Guerre mondiale, le théâtre de la Montjoie est réquisitionné pour héberger des réfugiés de MoProjecteur_Montjoie_2014 (2)selle ou des soldats allemands. Puis le théâtre reprend ses droits dès 1944.

Entre le 15 janvier 1939 et la dernière représentation, le 9 avril 1989, plus de 50 pièces sont jouées sur scène. Jean Jouteux est le « monsieur-théâtre » au cours de toutes ces décennies. Les succès sont nombreux. Certaines pièces sont jouées quatre fois et réunissent plus de mille spectateurs : les Misérables, Le Bossu, Michel Strogoff…

L’activité Cinéma décline au fil des années 1960-1970 avec l’arrivée dans les foyers des téléviseurs puis des magnétoscopes.

En 1991, la commission de sécurité déclare que la salle n’est plus conforme. Elle est utilisée encore quelques fois par le groupe de Twirling puis ferme définitivement en 1994. Le lieu tombe dans l’oubli jusqu’au rachat en 2010 par la commune qui décide de reconstruire un nouveau théâtre de 214 places (et 8 strapontins). Depuis le 1er octobre 2011, plus de 50 spectacles ont été proposés dans ces lieux et le théâtre de la Montjoie a reçu plus de 4.500 spectateurs !

Le cinéma fait également son retour. Après un premier cycle en février 2014 consacré à la Grande Guerre, un film récent est maintenant diffusé tous les premiers vendredis de chaque mois (entrée gratuite).

Théâtre de La Montjoie après travaux

Théâtre de La Montjoie après travaux

Théâtre de La Montjoie avant travaux

Théâtre de La Montjoie avant travaux

 

Lettre d’informations / Newsletter
Réseaux

Retrouvez Bruno BELIN sur les réseaux sociaux :

Facebook   Twitter   Instragram  

Chaîne vidéo

Chaîne vidéo Youtube

Info…
info
Téléchargements

Journal cantonal 2018

 

@brunobelin