Terre d’Histoire du Poitou n°46 : Alfred Pinard (1880-1916)

Jeudi 28 juillet 2016

Terre d’Histoire du Poitou n°46

 

Alfred PINARD (1880-1916) Mort pour la France il y a 100 ans, le 28 juillet 1916

Alfred PINARD (1880-1916) lors de son service militaire au 4e Régiment d'Infanterie d'Auxerre (entre 1901 et 1904).

Alfred PINARD (1880-1916) lors de son service militaire au 4e Régiment d’Infanterie d’Auxerre (entre 1901 et 1904).

Alfred Joseph Pinard est né en Indre-et-Loire, à Beaulieu (canton de Loches), le 28 septembre 1880. Il est le fils de Alexandre Pinard, « tailleur de pierres » et Marie Manceau.
Il exerce les métiers de cultivateur, puis de tailleur de pierre.
Marié à Clémentine Durand, née le 19 août 1885, le couple a quatre enfants : Georgette (reconnue par Alfred), Madeleine, Georges et Rose, née à Monts-sur-Guesnes le 13 décembre 1916, soit quatre mois et demi après la mort de son père.
La famille s’installe à Monts-sur-Guesnes fin 1912.

Alfred Pinard fait son service militaire de novembre 1901 à septembre 1904 au 4e Régiment d’Infanterie d’Auxerre.
Il est mobilisé dès le 11 août 1914 au sein du 232e Régiment d’Infanterie de Châtellerault. Il est affecté sur le front en Lorraine jusqu’au début de l’année 1916 à l’exception de quelques semaines, du 4 septembre au 10 octobre 1915 où il reste à Monts-sur-Guesnes et y travaille comme mécanicien agricole.

Le 17 mars 1916, il passe au 327e Régiment d’Infanterie et participe alors aux travaux de défense de la place de Verdun ainsi qu’à plusieurs batailles à proximité, sur Beaumont et Bezonvaux.

Alfred Pinard rejoint ensuite le front de la Somme. Il est blessé le 27 juillet 1916 à Merleville et perd ses deux jambes au combat. Il décède des suites de ses blessures le lendemain, 28 juillet 1916, à l’ambulance 1/53 à Harbonnières (Somme).
Il est inhumé dans la nécropole nationale de Lihons (tombe 3266).

Sa veuve, Clémentine Durand, décède à Poitiers, à l’Hôtel-Dieu, le 23 avril 1922, à l’âge de 36 ans, des suites de couches selon sa fille Rose rencontrée le 31 juillet 2006 à la maison de retraite de Châtellerault. Rose a alors 90 ans. Dans sa chambre, il n’y a qu’une seule photo, celle de son père qu’elle n’a jamais connu.

Lettre d’informations / Newsletter
Réseaux

Retrouvez Bruno BELIN sur les réseaux sociaux :

Facebook   Twitter   Instragram  

Chaîne vidéo

Chaîne vidéo Youtube

Info…
info
Téléchargements

Journal cantonal 2018

 

@brunobelin