Terre d’Histoire du Poitou n°31: Marcel GOUIN (1894-1959)

Vendredi 26 juin 2015

Terre d’Histoire du Poitou n°31

Marcel GOUIN (1894-1959), grand blessé de guerre

 

Marcel GouinNé le 22 janvier 1894 à Monts-sur-Guesnes, fils de Ernest Gouin, charron, et de Marie Delafaye, lingère, Marcel Marie Joseph Gouin travaille tout d’abord aux côtés de son père. Il est charron et forgeron.
À la déclaration de guerre, en août 1914, il a 20 ans et est incorporé au 45e Régiment d’Infanterie où il est canonnier. Il se retrouve sur le front à partir de juin 1915 : l’Argonne, Vauquois, la Champagne puis, l’année suivante, Verdun et la Somme.
Il est grièvement blessé par un éclat d’obus le 26 septembre 1916 lors d’une attaque et doit être amputé du bras gauche. Il a alors 22 ans et est évacué. Une pension de retraite lui est attribuée par décision du 10 avril 1917.

Le 22 janvier 1918, Marcel Gouin épouse Marguerite Moreau. Le couple a une fille, Madeleine, appelée Mado. Elle tient de 1951 à la fin des années 1960 la toute première garderie du village ouverte dans les locaux situés entre la boulangerie et le théâtre de la Montjoie.
Après guerre, à partir de janvier 1921, Marcel Gouin est employé des contributions indirectes (au titre de la Loi des mutilés) à Tours où il vit alors, boulevard Thiers.
Marcel Gouin est décoré de la Croix de Guerre avec palme et citation, de la Médaille Militaire le 2 janvier 1917 et est fait, le 5 février 1934, Chevalier de la Légion d’Honneur qu’il reçoit le 14 juillet 1934.
Il est décédé le 21 mai 1959 à l’âge de 65 ans à Monts-sur-Guesnes où il est inhumé.Marcel Gouin 2Tombe de Marcel Gouin (1894-1959) au cimetière de Monts-sur-Guesnes

 

 

Lettre d’informations / Newsletter
Réseaux

Retrouvez Bruno BELIN sur les réseaux sociaux :

Facebook   Twitter   Instragram  

Chaîne vidéo

Chaîne vidéo Youtube

Info…
info
Téléchargements

Journal cantonal 2018

 

@brunobelin