Terre d’Histoire du Poitou n°22 : Le Logis de Crouailles

Logis de Crouailles en 1902

Logis de Crouailles en 1902

Blason de Crouail

Blason de Crouail

Cette maison-forte était le siège, sur l’ancienne paroisse de Saint-Vincent de l’Oratoire, du fief de Crouailles, dont les terres appartenaient, dès le 12ème siècle, à une famille noble très ancienne, les de Crouail. Elle fait partie d’un maillage serré de lieux défensifs couvrant cette partie haute du Loudunais grâce aux vues très lointaines qu’elle offre.

Le premier logis, au sud, est bâti au 14ème siècle (avant 1367). Il existe alors aussi une chapelle dont il reste aujourd’hui, le long de la route, une entrée et une partie de la façade-ouest.

Logis de Crouailles - Avant travaux (février 2010)

Logis de Crouailles – Avant travaux (février 2010)

Entre la seconde moitié du 15ème siècle et le 16ème siècle, un mur d’enceinte, surmonté d’un chemin de ronde, est construit, au sein duquel un second logis est édifié dans la partie nord. L’ensemble, entouré de douves, fini d’être fortifié au moment des guerres de religions. Crouailles est alors la propriété d’une famille protestante de la fin du 16ème siècle jusqu’en 1708. C’est une des raisons de la fortification de cette période.

Le 1er décembre 1793, la Municipalité de Monts-sur-Guesnes, accompagnée de plusieurs notables, se réunit en ces lieux qui appartiennent alors à Richard Labaudière, pour tenter de sauver Jean-Pierre Gravier, ancien secrétaire du Roi (1785), propriétaire du château de Monts, qui est finalement guillotiné en mai 1794.

Au 19ème siècle, la limite communale entre Monts-sur-Guesnes et Saires passe entre les deux bâtiments : le logis-sud est alors sur la commune de Saires et le logis-nord, ainsi que la ferme attenante, sur la commune de Monts-sur-Guesnes. La partition du domaine (entre les logis et la ferme) en 1902 a fixé les limites communales actuelles.

Logis de Crouailles (septembre 2012)

Logis de Crouailles (septembre 2012)

Logis de Crouailles (juillet 2012)

Logis de Crouailles (juillet 2012)

Lettre d’informations / Newsletter
Réseaux

Retrouvez Bruno BELIN sur les réseaux sociaux :

Facebook   Twitter   Instragram  

Chaîne vidéo

Chaîne vidéo Youtube

Info…
info
Téléchargements

Journal cantonal 2018

 

@brunobelin