Pour visualiser correctement ce message, affichez la version en ligne

 

Il y a tout juste un an, le virus de la COVID-19 faisait son apparition en Europe occidentale et en France avec un premier cluster aux Contamines-Montjoie.

Il y a un an, le Gouvernement affirmait que tout était sous contrôle, que notre pays pouvait dormir tranquille, qu’il n’y avait pas de pénurie de masques et qu’il n’était même pas nécessaire d’en porter. Il n’y avait donc aucune inquiétude pour la cinquième puissance mondiale !

Nous connaissons la suite :
- Des hôpitaux surchargés mettant ainsi en lumière qu’ils étaient les premiers déserts médicaux.
- Des confinements et autres couvre-feux comme remèdes…
- Des masques, aux vaccins en passant par les appareils de réanimation et même certains médicaments, les évènements montrent depuis un an la dépendance extérieure de la France face à la pandémie.
Nous devons en tirer les leçons pour les années à venir.

Que faire alors ?

- S’obstiner à être responsable pour protéger notre entourage et le collectif, tout autant dans la vie professionnelle que privée dans laquelle nous évoluons.
- Multiplier l’offre vaccinale qui reste impérative et le premier enjeu de santé publique
- Redonner espoir au plus vite. Je suis convaincu qu’il est aujourd’hui possible de réouvrir les théâtres, les musées et les cinémas, tout en respectant le protocole et les gestes barrières, pour permettre à chacun de retrouver le bonheur des plaisirs qu’offre la culture.

- Maintenir tout ce qui a trait à l’éducation et à la formation. Aujourd’hui, toute une génération est en souffrance. Les écoles doivent rester ouvertes. Les examens doivent se tenir quitte à être étalés dans le temps (par exemple de mi-mai à mi-juillet). Aucun diplôme ne peut-être au rabais. Dans le même sens, les universités doivent être en mesure d’accueillir les étudiants. Cette génération est notre avenir et celui de notre pays. Leur prise en compte doit être une priorité.

C’est dit !

 

Médias

Coopération décentralisée : l’Honorable Beausoleil OBEKU reçu en France par le Sénateur Bruno BELIN
(14 février 2021- Togo 24)

 

Timeline Twitter

En images



Après une semaine complète à la pharmacie, reprise des rencontres dans les communes samedi après-midi en compagnie de Marie-Jeanne Bellamy et Joël Dazas à Bournand puis Berthegon

Mentions légales - Contact - Se désinscrire

 

 

 

 

 

Reésaux sociaux