Pour visualiser correctement ce message, affichez la version en ligne

 

Nice

14 juillet à 22h30, la France entière avait les yeux rivés sur le ciel dégagé regardant éclater les feux d’artifices tirés pour célébrer la démocratie et la liberté.

14 juillet à 22h45, David, Linda, Fatima, Igor, Magdalena, Sean, Yanis, Roman, Christine… 84 personnes ont été fauchées, tuées, assassinées froidement et lâchement par un terroriste barbare, fonçant à très vive allure dans une foule rassemblée sur la promenade des Anglais. Et combien encore entre la vie et la mort, blessées à vie, meurtries à jamais. L’horreur, encore.

Alors que les crépitements des pétards résonnaient en altitude, le bord de mer est passé d’un instant à l’autre du paradis à l’enfer, les corps baignant dans le sang jonchés par terre, le tout provoqué par un islamiste radicalisé, un terroriste fou, un français de double nationalité.

Que n’a-t-on alors entendu. Les uns après les autres, défilant à la télé et à la radio, exprimant tristesse, émotion et compassion. Ce discours revient tous les six mois, avec une régularité aussi sanguinolente que cynique, et nous avons droit à ce lot de bataillon de pleurnichards qui envahissent les médias ...

Lire la suite...

 

Médias

Transfert des transports : des entreprises dans l'inconnue
(18 juillet 2016 - La Nouvelle République)

Attentat de Nice : mobilisation faible mais émotion intense
(16 juillet 2016 - La Nouvelle République)

Plus d'une centaine de personnes au rassemblement de Poitiers, après l'attentat de Nice
(15 juillet 2016 - France Bleu Poitou)

Premiers vacanciers au château
(15 juillet 2016 - Centre Presse)

Pourquoi Poitou-Charentes touche-t-il moins ?
(12 juillet 2016 - La Nouvelle République)

Le Futuroscope exploitera l'Historial du Poitou
(11 juillet 2016 - La Nouvelle République)

La Vienne et ses richesses : une étude pour quoi faire ?
(8 juillet 2016 - La Nouvelle République)

Un nouveau collège en projet sur Poitiers dans le privé
(8 juillet 2016 - La Nouvelle République)

RD 347 : des créneaux de dépassement en 2020
(8 juillet 2016 - La Nouvelle République)

Bernard Hinault a aimé la madeleine
(6 juillet 2016 - La Nouvelle République)

Suzanne Monory, une femme "discrète, mais pas effacée"
(5 juillet 2016 - La Nouvelle République)

Agenda

Lundi 18 juillet :
Journée : Monts-sur-Guesnes : Pharmacie

Mardi 19 juillet :
12h30 : Préfecture, Poitiers : Déjeuner de travail concernant l’Institut Joël ROBUCHON
15h30 : Loudun : Caravane des sports

Mercredi 20 juillet :
08h30 : Préfecture, Poitiers : Petit-déjeuner de travail avec Madame la Préfète
12h15 : Pouant : Déjeuner de travail avec Pascale MOREAU, Vice-Présidente du Département de la Vienne
18h00 : Monts-sur-Guesnes : Marché des producteurs

Jeudi 21 juillet :
12h00 : Pouant : Déjeuner de travail avec Stéphane VILLAIN, Président de RN2D, Vice-Président du Département de la Charente-Maritime, 1er adjoint au Maire de Châtelaillon-Plage, Président de Charente-Maritime Tourisme

Vendredi 22 juillet :
14h30 : Monts-sur-Guesnes : Commission exécutive Habitat de la Vienne
20h00 : Trois Moutiers : Heures Vagabondes avec Liane FOLY

Samedi 23 juillet :
10h00 : Monts-sur-Guesnes : Permanence
12h45 : Chouppes : Déjeuner avec les membres de l’association Les Amis des Moulins

Dimanche 24 juillet :
20h00 : L'Isle-Jourdain : Heures Vagabondes avec Yaniss Odua

Lundi 25 juillet :
Journée : Monts-sur-Guesnes : Pharmacie

 

 

 

Timeline Twitter

En image


La programmation des Heures Vagabondes

Mentions légales - Contact - Se désinscrire : {LINKS}

 

 

 

 

 

Reésaux sociaux