Département des villes, Département des champs, la Vienne investit (aussi) dans les agglomérations

Le Département investit de manière égale sur l’ensemble des territoires de la Vienne, aussi bien en milieu rural que dans les zones urbaines. Il n’y a pas de parcelle abandonnée. Il n’y a pas de territoire de non droit.

Les Etats généraux de la ruralité menés durant une année ont permis de poser un diagnostic lucide et sans concession aussi bien de la situation actuelle, que des attentes des habitants et des besoins pour demain. Dans le même temps, de nombreux outils d’aménagement du territoire sont et vont être déployés progressivement, permettant ainsi de développer ces territoires, tant en matière de numérique que de valorisation du patrimoine et de services de proximité. La mutation sociétale que nous traversons dans nos campagnes exige un accompagnement fort : nous ne pouvons pas nous résigner à voir les services (publics ou marchands) s’éloigner sans offrir une alternative viable. La proximité, physique ou virtuelle, doit être une garantie et la majorité départementale est totalement mobilisée sur le sujet. Nous avons le devoir de réduire au maximum la fracture territoriale, qui résulte du désengagement constant de l’Etat en se dédouanant sur des collectivités désargentées.

Si la ruralité est une priorité, les villes ne sont pas pour autant délaissées par notre collectivité. En effet, après avoir réalisé des investissements importants dans l’Agglomération de Châtellerault, le Conseil départemental a voté lors de la dernière session la validation de chantiers majeurs pour Poitiers et ses environs : la rénovation très attendue du Collège Henri IV, la construction de deux nouvelles casernes de pompiers et l’ « Arena Futuroscope » qui accueillera des évènements culturels et sportifs dès 2021. Au total ce ne sont pas moins de 55 millions d’euros qui seront déployés dans les mois et années à venir entre ces différents projets structurels de l’agglomération poitevine. Un engagement durable et solide au service des villes de la Vienne.

Il y a incontestablement une intelligence collective au service des territoires, une complémentarité entre les collectivités, une coopération parfaite entre exécutifs.
Je souhaite ici rappeler et saluer les excellentes relations entretenues avec les élus locaux de la Vienne, de la plus petite commune aux plus grosses agglomérations.
Il y a une volonté commune de développer les territoires, urbains et ruraux, et de faire de la Vienne, une terre attractive, au-delà de tout attelage partisan. Nous avons un seul parti : la Vienne.

Au centre des actions conduites depuis plus d’un an et demi par la majorité départementale, l’attractivité est la clé, le moteur et le vecteur de l’ensemble des travaux entrepris.

Département des villes, Département des champs, hier comme demain, la Vienne investit partout.

Lettre d’informations / Newsletter
Réseaux

Retrouvez Bruno BELIN sur les réseaux sociaux :

Facebook   Twitter   Instragram  

Chaîne vidéo

Chaîne vidéo Youtube

Info…
info
Téléchargements

Journal cantonal 2019

 

@brunobelin