Ouverture du Village d’enfants de Monts-sur-Guesnes

village2Ce lundi 8 août 2016 est une journée particulière pour 48 enfants qui découvrent aujourd’hui le lieu où ils vont vivre, pour certains, plusieurs années.

Quatre ans et demi se sont donc écoulés entre le premier soir de février 2012 où j’ai imaginé ce projet et son ouverture effective ce matin.

C’est évidemment un grand bonheur de voir la concrétisation d’un tel projet porté par la volonté du Conseil Général (aujourd’hui Départemental) dans le cadre de son schéma de la protection de l’enfance et pour lequel l’équipe municipale s’est mobilisée sans relâche.

 

 

Quelques dates-clés restent fortement imprimées dans ma mémoire. Elles défilent ce matin:

  • 27 avril 2012 : première rencontre au siège de la Fondation Action Enfance qui s’appelle encore Mouvement pour un Village d’Enfant (MVE). Échanges avec l’ancien Directeur Général et Marc Chabant en compagnie de Frédéric Pierre, Directeur Enfance-Famille au Conseil Général. Il faut convaincre la Fondation de venir s’implanter dans la Vienne, après la Seine-et-Marne, l’Essone, l’Indre-et-Loire, le Loiret, la Meuse et l’Aube. L’accueil est excellent. J’ai conservé le texto adressé par Marc quatre minutes après avoir quitté les bureaux de la Fondation !
  • 16 mai 2012 : présentation du projet au Conseil Municipal de Monts-sur-Guesnes. Il faut convaincre les élus d’accueillir sur notre commune un village d’enfants. Dans l’Aube, le 10ème village de la Fondation s’est implanté à Bréviandes après que cinq autres communes aient refusé une telle structure !
  • 19 juin 2012 : visite du village d’enfants d’Amilly (Loiret) avec plusieurs élus de Monts-sur-Guesnes.
  • 26 septembre 2012 : accueil à Monts-sur-Guesnes des responsables de la Fondation. Il faut les convaincre de choisir notre commune pour y créer leur 11ème village d’enfants. Première rencontre avec le nouveau Directeur Général, Phong Guillen.
  • 8 novembre 2012 : réunion de l’Observatoire de la Protection de l’Enfance que j’ai créé au cours du mandat 2008-2011. Une étude de besoins menée au niveau départemental par les services de la DGAS et de MMEC depuis quatre mois est présentée. Elle recense le parcours de plus de 400 enfants confiés à l’Aide Sociale à l’Enfance. Elle met également en lumière notre manque de familles d’accueil. De plus, 26 enfants, à l’époque, sont placés hors de la Vienne. Ainsi, nous finançons de l’emploi ailleurs ! Le principe de la création d’un village d’enfants dans la Vienne est retenu.
  • 6 décembre 2012 : inauguration du village d’enfants de Bréviandes (Aube). À chaque instant, j’imagine un tel évènement dans la Vienne.
  • 21 décembre 2012 : Le Conseil Général adopte, à l’unanimité, dans le cadre de son nouveau schéma de l’enfance, la création d’un village d’enfants, officiellement appelé Maison d’Enfants à Caractère Social (MECS). Il fera l’objet d’un appel à projet. Le soir-même, je rêunis les élus de Monts-sur-Guesnes à mon domicile pour partager la bonne nouvelle.
  • 14 janvier 2013 : ouverture de l’appel à projet.
  • 13 mars 2013 : la Fondation MVE rebaptisée Fondation Action Enfance, dépose sa candidature pour créer, à Monts-sur-Guesnes, un village d’enfants de 48 places. Une autre candidature est déposée. Le Conseil Général devra fait un choix.
  • 13 juin 2013 : Peu après 13 heures, la commission appelée à statuer sous la présidence de Claude Bertaud valide le projet de la Fondation Action Enfance après une matinée d’auditions. Les 18 mois qui suivent sont consacrés à la recherche d’un bailleur social pour réaliser le projet, au Permis de Construire et aux appels d’offre. Le projet représente un investissement de plus de cinq millions d’euros.
  • 19 juin 2013 : première présentation du projet à la population de Monts-sur-Guesnes à l’occasion de notre réunion publique annuelle de compte-rendu de mandat municipal. Malheureusement, les fortes pluies des derniers jours et les inondations que certains ont subies polluent la présentation de Marc Chabant. Nous récidivons à l’occasion des vœux du Maire le 4 janvier 2014.
  • 16 février 2015 : début des travaux 15 rue du petit Crouailles.
  • 13 juillet 2016 : réception des travaux.
  • 27 juillet 2016 : accueil des 42 salariés recrutés. Plus de 130 candidats se sont manifestés après deux réunions publiques de présentation des emplois.

Le chemin a été long. De nombreux collaborateurs mobilisés ont permis la réussite du projet. Comme toujours, la détermination fait la force de la conviction. Et la première conviction est que ce 11ème village va permettre à 48 enfants de se reconstruire et d’écrire une nouvelle page de leur vie.

Ce 8 août, je pense avec gratitude à toutes celles et tous ceux qui ont rendu possible ce projet né un soir de février 2012 avec une pensée toute particulière pour mon complice Alain Fraudeau qui m’a accompagné de 2001 à 2015 et qui s’était très investi pour la création du village d’enfants de Monts-sur-Guesnes.

Et je pense bien évidemment aux 48 enfants qui arrivent dans notre village.
De tout cœur pour une nouvelle vie ! Bienvenue chez vous !

Lettre d’informations / Newsletter
Réseaux

Retrouvez Bruno BELIN sur les réseaux sociaux :

Facebook   Twitter   Instragram  

Chaîne vidéo

Chaîne vidéo Youtube

Info…
info
Téléchargements

Journal cantonal 2019

 

@brunobelin