Déplacement au Salon International de l’Agriculture (SIA2016)

Bruno BELIN, Président du Département de la Vienne : « 10 axes pour une nouvelle politique agricole sans délai ! »

  1. L’agriculture doit redevenir une priorité nationale. Tous les moyens de l’État doivent être mobilisés pour sauver la « Ferme France ».
  1. Il faut un plan stratégique à 5 ans pour l’agriculture et l’agroalimentaire intégrant des prix étalons et de nouveaux rapports de force GMS / Intermédiaires et Producteurs. Les exploitations ont avant tout besoin de développer leurs chiffres d’affaires.
  1. Simplification des normes: le poids des normes accroît les distorsions, tue l’envie d’agir et de se développer. L’excès des normes est  contre-productif. Il faut stopper immédiatement la sur-transposition européenne et la conditionnalité pénalisante.
  1. Simplification administrative – moins d’empilement administratifet allégement des contrôles : le contrôle qui est aujourd’hui la règle, doit être l’exception de demain. Il faut une présomption de responsabilité de l’exploitant. 
  1. Création de « territoires francs ruraux » avec exonération fiscale et sociale dans le cadre d’un plan global d’encouragement de l’entreprenariat dans nos campagnes (pourront être valables pour le commerce de proximité en milieu rural).
  1. La Vienne s’engage à inciter les consommateurs à acheter français et à acheter « local » avec un étiquetage clair et fiable de l’origine, une remise à plat des labels français et de la traçabilité, ainsi que la création d’un seuil minimal d’approvisionnement de produits régionaux dans la restauration publique.
  1. La Vienne s’engage à créer une marque « Poitou », ou « Ferme Poitou » dans le cadre de la promotion des circuits-courts. Ce sera une des propositions du livre blanc des États Généraux de la ruralité initiés par le Département de la Vienne depuis Septembre 2015. Cette demande s’inscrit dans le cadre d’un partenariat commun entre les Deux-Sèvres et la Vienne.
  1. La Vienne s’engage à moderniser l’outil de travail et encourager l’innovation via le déploiement du SDAN (Schéma Départemental de l’Aménagement Numérique). Un engagement fort pour l’agriculture et la ruralité : un investissement de près de 50 millions d’euros.
  1. La Vienne s’engage à endiguer l’urbanisation des terres agricoles. C’est dans cet esprit que le Conseil Départemental de la Vienne propose, par appel à projets, de restaurer l’habitat ancien vacant déjà existant dans les centres-bourgs plutôt que de continuer à consommer de la surface agricole en périphérie des communes (permet de plus des économies aux collectivités sur les réseaux).
  1. La Vienne s’engage à accompagner les agriculteurs et les éleveurs sur le développement des projets pour la mise à disposition d’un service « ingénierie et recherche de financements ».
Lettre d’informations / Newsletter
Réseaux

Retrouvez Bruno BELIN sur les réseaux sociaux :

Facebook   Twitter   Instragram  

Chaîne vidéo

Chaîne vidéo Youtube

Info…
info
Téléchargements

Journal cantonal 2019

 

@brunobelin