L’institut International Joël Robuchon dans la Vienne : Juste une évidence !

Bruno Belin, Président du Département de la Vienne

Il y a parfois des choix qui sonnent comme des évidences. L’implantation de l’Institut International Joël Robuchon en est un !

Avant tout, j’aimerais rappeler que la Vienne s’appuie, pour son attractivité, sur un patrimoine remarquable, une histoire du Poitou marquante, une forte densité de sites et parcs touristiques, sans oublier son Abbaye de Saint Savin, joyau du département inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. Mais ces atouts ne seraient pas suffisants pour faire de notre département un des plus dynamiques en France en termes de tourisme rural. Cette performance, nous la devons à une idée géniale, imaginée par René Monory il y a près de 30 ans et inédite à l’époque en France : le Futuroscope.

Aujourd’hui encore, il est la tête de pont d’une activité touristique particulièrement forte avec 770 millions d’euros de chiffre d’affaires, soit plus de 7 % du PIB de la Vienne, bien au-delà de de la moyenne nationale dans ce secteur d’activité.

Avec l’ouverture cette année du Center Parcs du Domaine du Bois aux Daims dans le nord du département, dernier né du Groupe Pierre et Vacances, nous affichons de nouveaux records de fréquentation dans la Vienne. Nous pouvons donc légitimement avancer un objectif ambitieux à l’horizon 2020 : atteindre 1 milliard d’euros de chiffre d’affaires annuel… et les emplois qui vont avec !

Mais ces deux locomotives d’attractivité touristique, de par leur implantation, laissaient apparaître un déséquilibre territorial. Il manquait un troisième poids lourd à implanter dans le sud.

Avec l’Institut International Joël Robuchon, la répartition redevient idéale. Le nord, le centre et le sud de la vienne, chacun dans son domaine, dispose d’un navire amiral : la détente dans un site naturel d’exception, le loisir fun et festif, la gastronomie. Trois centres d’intérêt majeurs des familles aujourd’hui.

En tant qu’élu de proximité et de terrain, je suis résolument  tourné vers une logique de projets. Il faut de la dynamique d’entreprises pour nos territoires. C‘est elle qui remplit les carnets de commande et créée les emplois. C’est notre crédo, aujourd’hui comme hier. Aujourd’hui comme demain !

Joël Robuchon le sait bien. Parce qu’il est originaire de la Vienne et qu’il est viscéralement lié à sa terre natale. Parce qu’il y a des amis, notamment un certain Jean-Pierre Raffarin…Ils ont en commun cette ingénierie de projets que j’aime tant. Le premier est juste le chef le plus étoilé au monde. Le second est tout simplement le meilleur VRP pour l’entreprise France…

Alors si la Vienne peut en profiter…

Lettre d’informations / Newsletter
Réseaux

Retrouvez Bruno BELIN sur les réseaux sociaux :

Facebook   Twitter   Instragram  

Chaîne vidéo

Chaîne vidéo Youtube

Info…
info
Téléchargements

Journal cantonal 2019

 

@brunobelin