Archives 2020 « C’est lundi, c’est dit ! »

Retour sur ma semaine du 16 au 21 novembre – Lundi 23 novembre 2020
Retour sur ma semaine du 9 au 14 novembre – Lundi 16 novembre 2020
Retour sur cette semaine du 2 au 7 novembre – Lundi 9 novembre 2020
Retour sur cette semaine du 26 au 31 octobre – Lundi 2 novembre 2020
Retour sur cette semaine du 19 au 24 octobre – Lundi 26 octobre 2020
La Vienne, Département incubateur de projets  – Lundi 19 octobre 2020
Retour sur ma deuxième semaine au Sénat – Lundi 12 octobre 2020
Première semaine au Sénat – Lundi 5 octobre 2020
Merci – Lundi 28 septembre 2020
Avec la Vienne à cœur, pour la Vienne qui gagne ! – Lundi 21 sepembre 2020
Lundi c’est dit – Lundi 14 septembre 2020
La Vienne à cœur ! – Lundi 7 septembre 2020
Lundi c’est (re)dit – Lundi 31 août 2020
Lundi c’est dit – Lundi 24 août 2020
La Vienne à coeur ! – Lundi 27 juillet 2020
La Vienne qui gagne ! – Lundi 20 juillet 2020
Un moment exceptionnel pour la Vienne – Lundi 6 juillet 2020
Le Département présent aux côtés des maires ! – Lundi 29 juin 2020
Faisons confiance aux Départements – Lundi 22 juin 2020
Faire mieux et plus pour notre territoire – Lundi 15 juin 2020
Soyons déterminés ! – Lundi 8 juin 2020
Vers un nouveau départ … – Lundi 1er juin 2020
Le numérique, un des piliers de la relance économique – Lundi 25 mai 2020
Un plan de soutien et de relance pour la Vienne – Lundi 18 mai 2020
Etre en vert n’est pas une garantie immunitaire – Lundi 11mai 2020
Mobilisés pour un déconfinement progressif – Lundi 4 avril 2020
Le 11 mai nous serons prêts – Lundi 27 avril 2020
Préparer le déconfinement – Lundi 20 avril 2020
L’après Covid-19 se dessine… – Lundi 13 avril 2020
Un Guichet COVID-19 Vienne – Lundi 6 avril 2020
Le confinement, notre meilleure arme face au pic de l’épidémie – Lundi 30 mars 2020
A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles ! – Lundi 23 mars 2020
Covid-19 : surtout ne pas prendre de risque ! – Lundi 16 mars 2020
Tous mobilisés pour le 15 mars prochain ! – Lundi 9 mars 2020
Proxi’Loisirs : le tourisme dans l’ADN du Département – Lundi 2 mars 2020
Enfin une liaison acceptable entre Poitiers et Limoges! – Lundi 24 février 2020
Bien grandir ! La protection de l’enfance au cœur de nos priorités – Lundi 17 février 2020
15 ans de la loi Handicap : le Département précurseur et attentif – Lundi 10 février 2020
Semaine Olympique et Paralympique : faire bouger les enfants ! – Lundi 3 février 2020
Soutien sans faille aux sapeurs-pompiers de la Vienne – Lundi 27 janvier 2020
Un 35e collège à la rentrée de septembre 2021 – Lundi 20 janvier 2020
L’aéroport veut vous faire voyager ! – Lundi 13 janvier 2020
L’ambition reste notre chemin – Lundi 6 janvier 2020

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour sur ma semaine du 16 au 21 novembre :

Lundi 16 : réunion à Roiffé, dans le cadre de « La Vienne à vélo de Châtellerault à Fontevraud » pour un point d’avancement sur le projet de « Maison du Vélo » en forêt de Scévolles, dans une partie de la ferme de Beaumont où est né Hardouin de Pèréfixe, précepteur de Louis XIV.
Interpellation publique de la Préfète de la Vienne suite à une série d’accidents pour simplifier les procédures préalables aux travaux de modernisation de la RD 347 entre Migné-Auxances et Pouançay.
Trop d’études !
Il faut pouvoir aller plus vite !
Le Conseil Départemental de la Vienne, maître d’ouvrage, a pris la décision politique en 2015 ! Il est en mesure de livrer les 12 chantiers pour 2026 dont 5 sections à deux fois deux voies. Il faut avancer !
Lundi soir au Sénat pour le projet de loi de finances rectificative 2020.

Mardi 17 : Au Sénat, examen des rapports du projet de loi de finances 2021.
Audition de Barbara Pompili, Ministre de la Transition écologique.

Mercredi 18 : échanges avec le Président du Sénat, Gérard Larcher et plusieurs nouveaux sénateurs.
Examen des rapports du projet de loi de finances 2021.
Questions d’actualité au Gouvernement.

Jeudi 19 : Commission Permanente et débat d’orientations budgétaires au Conseil Départemental de la Vienne.
Réunion du Bureau du syndicat mixte en charge de l’aéroport de Poitiers. Une fois encore, nous avons rappelé avec Pascale Moreau le besoin de garder l’aéroport à niveau et de faire les investissements nécessaires par le délégataire pour permettre l’avenir du site et de ses 100 emplois. Investir c’est également donner la chance de pouvoir obtenir le renouvellement de l’obligation de service public (OSP) pour la ligne La Rochelle – Poitiers – Lyon.
Jeudi soir : ma 287e réunion du Conseil municipal de Monts-sur-Guesnes depuis juin 1995

Vendredi et samedi : Pharmacie.
Retour au Sénat ce lundi après-midi après une réunion de Majorité au Conseil Départemental.
Au Sénat jusqu’à mercredi soir puis de nouveau en fin de semaine prochaine sur le projet de loi de finances 2021.
Au travail au Sénat.
Avec la Vienne à cœur !

C’est dit !

Retour sur ma semaine du 9 au 14 novembre :

Lundi : Au Sénat, débat sur le Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale.
Pensées pour celui qui a pris la décision politique de la créer en 1945, le Général de Gaulle dont on commémore ce jour là les 50 ans de sa disparition

Mardi : Au Sénat, audition du Ministre délégué chargé des transports, Jean-Baptiste Djebbari que j’ai interpellé sur l’avenir des aéroports régionaux ainsi que sur les routes nationales 147 (Poitiers-Limoges) et 149 (Poitiers-Nantes)
Retrouvez la vidéo de mon intervention en consultant ma fiche sur le site du Sénat
– Réunion de la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable (audition commune l’après-midi avec la commission des affaires économiques de Antoine Frérot, Président Directeur Général de Véolia Environnement)
– Suite du débat sur le Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale.

Mercredi : participation aux cérémonies commémoratives de l’Armistice du 11 novembre à Loudun et à Monts-sur-Guesnes

Jeudi : j’ai cosigné une motion pour attirer l’attention du Ministre Olivier Véran sur les oubliés du Ségur de la santé (de nombreux paramédicaux, personnels travaillant dans le maintien à domicile et acteurs auprès des personnes handicapées).
– J’ai déposé ma 7e question écrite sur le constat de pénurie en forte augmentation de nombreux médicaments. Cette pénurie porte atteinte à la poursuite de traitement avec des conséquences potentiellement dangereuses pour certains patients en rupture de soin.
Une question écrite au Gouvernement chaque semaine !
J’ai été désigné pour présider les groupes d’Amitié au Sénat France-Burkina Faso et France-Uruguay
Je préside également le groupe France-Burkina Faso à Cités Unies France.
20 ans d’engagement auprès de ce pays très exposé au terrorisme actuellement (17 missions sur place depuis janvier 2002).

Vendredi : réunion pour un point après le démarrage début octobre des travaux de l’Historial du Poitou et sur la nécessité de travailler à un plan de circulation pour en faciliter l’accès sans difficulté pour le centre bourg de Monts-sur-Guesnes dont plusieurs rues sont particulièrement étroites.
Pensées pour les victimes des attentats du 13 novembre 2015.
Et pharmacie. Tout comme samedi !

Au travail au Sénat ! Avec la Vienne à coeur!

C’est dit !

 

Retour sur cette semaine du 2 au 7 novembre :

Lundi : au collège Rabelais de Poitiers pour participer à l’hommage national à Samuel Paty puis rencontre avec le nouveau Sous-Préfet de Montmorillon.

Mardi: journée Sénat avec la réunion du groupe puis 4 auditions dont 2 dans le cadre du Projet de Loi de Finances de la Sécurité Sociale 2021.

Mercredi : journée Sénat avec
– une table ronde sur le plan de relance dont un volet consacré au déploiement numérique au cours duquel je suis intervenu pour évoquer la téléphonie mobile (très en retard en milieu rural) et l’accès à la fibre
– les Questions d’Actualité au Gouvernement
– l’audition du Président d’Engie
– le vote des conclusions de la commission mixte paritaire sur la loi concernant l’usage des néonicotinoïdes
– le vote du Projet de Loi « Territoire Zéro Chômeur »
– le vote de la loi relative à la restitution d’œuvres d’art au Bénin et au Sénégal
J’ai voté favorablement ces 3 textes.

Jeudi : journée Sénat avec notamment l’audition de Elisabeth Moreno, Ministre déléguée chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la diversité et de l’Égalité des chances, je suis intervenu sur les difficultés de trouver des logements en milieu rural pour les femmes victimes de violences et sur le droit des femmes à disposer de leur corps dans le cadre de l’allongement du délai légal de l’IVG
Dépôt de ma 6e question écrite à l’attention de la Ministre déléguée chargée des sports pour connaître les actions envisagées afin de répondre à la détresse des clubs et associations sportives.
Jeudi soir : réunion de travail entre Maire et Adjoints de Monts-sur-Guesnes.

Vendredi : journée à la pharmacie

Samedi : permanence en mairie puis visite de l’entreprise Cousin Traiteur à Poitiers avec la Députée Françoise Ballet-Blu et plusieurs Conseillers Départementaux Marie Desroses, sénatrice suppléante, Benoit Coquelet Jean Louis Ledeux.
Les représentants de cette entreprise majeure, référente dans son domaine, nous expliquent leur quotidien dans la traversée de la crise que nous connaissons depuis 8 mois. A l’écoute et à la recherche de propositions pour les accompagner et envisager l’après.

Au travail au Sénat et engagé plus que jamais.

Avec la Vienne à Coeur !

C’est dit !

Retour sur cette semaine du 26 au 31 octobre

Mardi 27 : première intervention à la tribune du Sénat pour présenter l’avis de la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable sur le projet de loi relatif à l’usage des néonicotinoïdes (revoir la vidéo)

Mercredi 28 : jour d’après ! La loi écrase mon mandat de Président du Conseil départemental de la Vienne en raison du non cumul des mandats. Je reste Conseiller départemental (Lire le bilan que je fais des 5 ans et 7 mois d’activités à la tête du Département)

Jeudi 28 : Confinement Acte 2.
Favorable au confinement faute de mieux.
Mais quelle impréparation !
À l’image de la pénurie de vaccins contre la grippe que l’on connaît depuis plusieurs jours alors que nous sommes dans la période optimale pour se faire vacciner.
On met à genoux tout un pays et son économie car nos hôpitaux sont dans l’impossibilité de faire face à une affluence de patients en réanimation alors que l’on sait depuis mi-juillet que cette deuxième vague va arriver inévitablement !
La responsabilité incombe aux politiques et à eux seuls.
Je pense à tous les professionnels de santé mobilisés depuis des mois. Ils sont l’honneur de notre pays.
Les responsables politiques au niveau national ont trop vécu avec la certitude que notre système de santé était le meilleur sans se soucier que notre population vieillit.
Pas assez de formation de médecins et de professionnels de santé.
La facture est salée, tout le monde paye y compris nos ainés et notre jeunesse que l’on sacrifie.
4e question écrite déposée en 4 semaines au Sénat pour dénoncer la rupture d’égalité de traitement en défaveur des commerces déclarés « non essentiels » dans le cadre du confinement. Inadmissible !

Vendredi 30 : réunion d’un comité exécutif de crise au Conseil départemental de la Vienne. Certains élus sont là. D’autres en visioconférence. Le Conseil départemental assurera toutes ses responsabilités notamment en matière de solidarités et de collèges.
Nous serons également très attentifs à la poursuite des chantiers en cours (collèges, routes, Arena, Historial…) pour permettre aux entreprises du BTP de continuer à travailler.
Le plan départemental de relance voté le 3 juillet a plus que jamais toute sa raison d’être pour envisager un redressement de l’économie dès le premier trimestre 2021.

Samedi 31 : je suis à Poitiers aux côtés d’une vingtaine de maires devant la Préfecture pour protester contre le traitement inéquitable dont le commerce de proximité est victime face aux grands centres commerciaux, aux enseignes et aux plateformes en ligne.
Il faut réouvrir les salons de coiffure, les librairies, les marchands de chaussures, les cordonneries de quartier…
Tous ces professionnels sont en capacité de recevoir leurs clients en veillant au protocole sanitaire qu’ils respectent déjà depuis le premier déconfinement !
L’avenir de 200 000 commerces est en jeu !

Gardons confiance. Soyons solidaires. Prenez soin de vous.

C’est dit !

Retour sur cette semaine du 19 au 24 octobre

 

Lundi, dans la Vienne, élection du nouveau Bureau du Syndicat Mixte de l’Aéroport de Poitiers dont la présidence est désormais exercée par Pascale Moreau. Je reste membre du Bureau car je sais toute l’importance de cet aéroport. Cette semaine encore, il a permis le transfert de patients atteints de la COVID-19 de Lyon au CHU de Poitiers. J’ai également fait une visite du chantier de la déviation de Latillé attendue depuis des années et inauguré plusieurs réalisations à Ayron menées avec le concours financier du Conseil Départemental.

Mardi, au Sénat, ADOPTION à l’unanimité (moins 4 abstentions) de mon rapport pour avis de la Commission de l’aménagement du territoire et du développement durable sur le projet de loi relatif à l’usage des néonicotinoïdes. Ce rapport devient alors le rapport de la commission.

Mercredi, au Sénat, j’ai assisté à la réunion du Bureau de la commission de l’Aménagement du Territoire et du Développement Durable (dont je suis Secrétaire) avant de participer à la réunion de la commission des Affaires Economiques pour étude des amendements avant le vote du projet de loi le 27 octobre. J’ai adressé ma première question d’actualité au Gouvernement sur la pénurie déjà constatée des vaccins contre la grippe. Nous avons ensuite procédé à l’élection des sénateurs juges à la Cour de Justice de la République. Mercredi soir, j’ai pris part à la séance nocturne suite au Conseil européen.

Jeudi matin, au Sénat, installation du Bureau de la délégation aux droits des femmes et à l’égalité des chances entre les hommes et les femmes à laquelle je suis heureux d’avoir été désigné. Jeudi après-midi, j’ai participé aux côtés de Tony ESTANGUET et Marie-Amélie LE FUR au premier Forum Terre de Jeux 2024 sur la préparation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. J’ai également déposé ma 3e question écrite au Gouvernement relative à la modernisation indispensable de la Route Nationale 147 entre Poitiers et Limoges. Je déposerai une question écrite chaque semaine !

Vendredi, à la pharmacie (avec 5 nuits de garde cette semaine dont une sous l’orage et la pharmacie inondée), j’ai fait un point sur les travaux du pont de Chamaillard (sur les communes de Berthegon et Saires) et inauguré la montée en débit de Messemé.

Samedi, à l’occasion de mon dernier « Hors les murs » en tant que Président du Conseil Départemental, j’ai visité de chantier de l’Arena Futuroscope. L’Arena Futuroscope est d’ores et déjà labellisée Centre de Préparation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. Cette salle de plus de 6.000 places ouvrira au printemps 2022. Elle est née de la détermination politique du Conseil Départemental de la Vienne.

A l’image du Plan Collèges (Vouneuil-sous-Biard, Henri IV, Mirebeau, Descartes), du schéma routier, des travaux prévus à l’aéroport, du plan « Futuroscope vision 2025 », de l’Historial du Poitou, il est essentiel de continuer à développer des projets en cette période difficile que nous traversons. Ils concourent à l’activité économique essentielle pour les entreprises et nous permettront d’être au rendez-vous dans des temps meilleurs.

C’est dit !

La Vienne, Département incubateur de projets

La semaine dernière fut marquée par la signature du nouveau plan de développement du Futuroscope en partenariat avec la Compagnie des Alpes et la Caisse des Dépôts. Cette signature aura pour résultat 300 millions d’euros investis, 3 nouveaux pavillons, 3 nouveaux hôtels et 350 emplois directs créés. L’objectif étant d’atteindre les 2,5 millions de visiteurs par an. Grâce à ce nouveau plan de développement nous assurons l’avenir de notre territoire jusqu’en 2050. C’est inédit !

Ce fut également le lancement des travaux de l’Historial du Poitou, futur site majeur qui viendra compléter l’offre touristique de la Vienne. L’ouverture de ce 6e Historial de France est prévue au printemps 2022. Cette première phase racontera l’Odyssée du Moyen Âge au temps d’Aliénor d’Aquitaine, de Richard Cœur de Lion, les châteaux forts et la Guerre de Cent ans. Comme j’ai pu l’évoquer lors de ma dernière commission permanente en tant que Président du Conseil Départemental, non la Vienne n’est pas un parc d’attractions, mais un incubateur d’idées, de visions et d’emplois. Ces deux évènements en sont la preuve.

Nous avons également travaillé les élections départementales lors du Séminaire de la Majorité. Nous sommes prêts, nous aurons des candidats dans 16 des 19 cantons de la Vienne, en mars 2021.

Au Sénat, j’ai réalisé ma première intervention dans l’hémicycle afin d’évoquer la proposition de loi sur l’usage des néonicotinoïdes pour lequel j’ai été nommé rapporteur. C’est à ce titre que j’ai mené une dizaine d’auditions. J’ai également déposé ma deuxième question écrite au Gouvernement à l’attention du Secrétaire d’Etat Cédric O au sujet de l’urgence à permettre la couverture totale en téléphonie mobile. Je poserai une question écrite chaque semaine !

C’est dit !

Retour sur ma deuxième semaine au Sénat

Cette deuxième semaine a commencé par l’installation des commissions. J’ai intégré, à ma demande, la commission de l’Aménagement du Territoire et du Développement Durable. J’en ai été désigné secrétaire. Je tiens à renouveler mes remerciements à mes collègues, de m’avoir accordé leur confiance.

A ce titre, j’ai été nommé rapporteur pour avis sur le projet de loi relative à l’usage agricole des néonicotinoïdes. Tout au long de la semaine je mènerai plusieurs auditions auprès des différents représentants d’organismes qualifiés.

L’une des missions essentielles du Sénat est le contrôle de l’action du Gouvernement. C’est pourquoi j’ai déposé ma première question écrite. J’ai interpellé Jean-Baptiste DJEBBARI, ministre délégué auprès de la ministre de la Transition écologique, chargé des Transports, sur l’avenir des aéroports régionaux. J’attends de Monsieur le ministre, une réponse sur les aides financières et/ou organisationnelles que le Gouvernement souhaite mettre en place afin de garantir aux collectivités territoriales la continuité du service public sur ces liaisons vitales pour nos territoires.

Enfin, je me suis rendu, avec Marie-Renée DESROSES, ma suppléante, au Centre Educatif Fermé du Vigeant et au Centre Pénitentiaire de Vivonne afin de manifester mon intérêt aux conditions de travail, d’accueil et de sortie des lieux de privation de liberté.

Au Sénat, au travail !

C’est dit !

 

Première semaine au Sénat

Suite à mon élection dimanche dernier, j’ai souhaité être présent au Sénat dès lundi. Après avoir été guidé par un huissier, répondu aux formalités et suivi les formations nécessaires à la prise de fonction, j’ai pu prendre mes marques au sein du Palais du Luxembourg.

Dès mardi matin, je me suis exprimé sur le plateau de Public Sénat sur la crise sanitaire, les politiques de santé et l’avenir des territoires. Des sujets qui me tiennent à cœur et pour lesquels je travaille déjà avec l’Assemblée Départementale.

J’ai également eu l’honneur de siéger pour la première fois dans l’hémicycle, à l’occasion de l’élection du Président du Sénat : Gérard Larcher, à qui je renouvelle toute ma confiance.

Cette deuxième semaine est consacrée à l’installation des commissions. J’ai fait le vœu de participer à la commission « Aménagement du territoire et Développement Durable » afin de respecter mon engagement pris durant la campagne : faire entendre la voix de la Vienne et défendre nos territoires.

Cette nouvelle semaine commence par la validation d’une candidature que j’ai défendue devant le Comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques 2024 : l’Arena Futuroscope est retenue pour être Centre de préparation aux Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 ! Pour une Vienne forte, une Vienne Terre de Jeux !

C’est dit !

Merci

Ce dimanche 27 septembre, avec Yves Bouloux, nous avons eu l’honneur d’être élu Sénateurs de la Vienne.

De nouveau, je prends l’engagement d’être actif au Parlement, comme je l’ai été et le serai au Département. Je tenais, de ce fait, à remercier chacun des grands électeurs pour leur confiance accordée lors de ce scrutin.

Une élection que je dédie à ceux auxquels je dois la chance d’avoir un engagement public : Nicolas About, le déclencheur, l’ami, le maître et le Président Monory qui m’a toujours soutenu.
Merci à Yves, Marie-Jeanne et Marie-Renée,
Merci à Jean-Pierre Raffarin d’avoir soutenu notre équipe,
Merci à Alain Fouché pour son soutien indéfectible,
Merci à Jacques Grandon d’avoir été là lors de l’élection,
Merci à chacun des membres de notre comité de soutien,
Merci à mes proches, ma famille,
Merci à toute l’équipe du Conseil Départemental, mes collègues et mes équipes,
Merci à mon équipe de campagne,
Merci à mon équipe de la pharmacie toujours là,
Pensées pour ma sœur, Corinne, réélue en Charente Maritime, avec qui j’aurai plaisir de siéger.
Pensées pour Michel Roger (pas une élection sénatoriale sans lui depuis 1995).
Si un seul m’avait manqué, le résultat ne serait pas celui de ce 27 septembre.

C’est dit !

Avec la Vienne à cœur, pour la Vienne qui gagne !

Depuis le 19 août, avec Yves BOULOUX, Marie-Renée DESROSES et Marie-Jeanne BELLAMY, nous avons rencontré plus de 200 maires dans leur commune, dans le cadre des élections sénatoriales du 27 septembre.
Ce lundi, nous rentrons dans la dernière semaine de campagne. Nous continuons notre tournée des communes et serons, ce soir, à Montmorillon en réunion ouverte à tous les électeurs sénatoriaux titulaires ou suppléants.
Nous avons tenu à organiser ces sept réunions en soirée, afin de permettre aux électeurs sénatoriaux, que nous n’avions pas pu rencontrer lors de nos visites de communes, de venir échanger avec nous. Pour représenter les élus, il faut aller les voir et les connaître.
Nous sommes déterminés à mettre notre expérience d’élus de terrain à votre service et à celle de nos territoires. Si nous sommes élus le 27 septembre, notre premier engagement est de rester continuellement à votre écoute, d’être vos relais, de vous accompagner dans votre quotidien, d’être des facilitateurs dans l’exercice de votre mandat. Nous ferons entendre la voix des territoires !
Je serai actif au Parlement comme je l’ai été et continuerai à l’être au Département.
C’est dit !

Lundi c’est dit

A l’occasion de la 200e parution de ma lettre d’information, je souhaitais commencer par un retour sur la semaine passée avec :

  • Une année scolaire qui commence sous le signe de l’attention qu’il ne faut pas relâcher au moment où la pandémie de la COVID-19 connaît un développement inquiétant y compris dans la Vienne.
  • Un passage du Tour de France dans la Vienne réussi à Poitiers et particulièrement à Chauvigny en amont du départ de l’étape. Merci aux équipes des routes du Département qui ont réalisé un énorme travail pour faire de ce retour de la Grande Boucle, une belle fête.
  • Un succès pour l’édition Sport & Collection au circuit du Vigeant avec une attention particulière pour dire « Merci aux soignants »
  • Plus de 40 Maires rencontrés dans leur commune pour échanger à l’occasion de l’élection sénatoriale du 27 septembre.

Concernant cette semaine, nous intensifions notre campagne avec Yves BOULOUX, Marie-Jeanne BELLAMY et Marie-Renée DESROSES avec près de 50 rendez-vous en mairie et une réunion chaque soir ouverte à l’ensemble des électeurs sénatoriaux titulaires et suppléants.
A ce sujet, si je suis élu dimanche 27 septembre, je demanderai à être membre de la commission « Aménagement du territoire et développement durable » dont Alain Fouché faisait partie sous la dernière mandature.
Les enjeux sont importants tant au niveau national que départemental :

  • Mobilité – transport – route nationale
  • Téléphonie mobile – 5G
  • Transition énergétique, climat et projets éoliens

Sur tous ces sujets, je compte m’engager avec détermination et envie pour être utile à la Vienne.
C’est dit !

 

La Vienne à cœur !

La semaine dernière aura été marquée par la rentrée des classes avec une vigilance sur l’ensemble des protocoles sanitaires. Nous avons visité le chantier du collège de Vouneuil-sous-Biard qui ouvrira aux élèves en avril 2022 et rencontré les équipes éducatives et les agents du Département du collège Henri IV de Poitiers.

La réouverture du collège après sa rénovation est prévue pour septembre 2025. Là encore, comme pour les casernes de pompiers de Poitiers ou l’Arena Futuroscope, le Conseil Départemental engage un projet attendu depuis longtemps et confirme le Plan Collèges (141 millions d’euros) qui verra notamment la construction d’un nouvel établissement à Mirebeau et la rénovation de Descartes à Châtellerault (sans aucune fermeture d’autres collèges bien évidemment !)

Dans le cadre de la campagne de l’élection sénatoriale, cette troisième semaine aura été marquée par :
– 40 communes visitées
– 90 maires rencontrés depuis le 19 août
– Le tournage d’un reportage pour Public Sénat (diffusé mardi 8 septembre à 8h) et pour France 3 Poitou-Charentes
– 184 maires (sur 266) et 270 électeurs sénatoriaux en soutien
– Le dépôt de notre candidature ce lundi matin à la préfecture

La Vienne à cœur,
C’est dit !

 

Lundi c’est (re)dit

En ce jour de rentrée des enseignants et à la veille de la rentrée scolaire de tous les élèves, je tiens avant tout à souhaiter à tous la meilleure année scolaire possible avec le vœu que les conditions sanitaires s’amélioreront grâce à l’engagement responsable de chacun.

Le Conseil Départemental, en responsabilité des collèges, a bien évidement, dès le début de l’été, pris toutes les dispositions pour veiller à la santé des élèves, des agents et du corps professoral. La fourniture de masques adaptés fait partie des outils de protection prévus depuis plusieurs semaines afin d’avoir les stocks suffisants dès le jour de la rentrée, ce mardi 1er septembre.

En dehors de la rentrée scolaire, ce sera également ma 3e semaine de campagne pour l’élection sénatoriale du 27 septembre avec la poursuite des rencontres dans chaque commune de l’ensemble des électeurs sénatoriaux. Déjà plus de 50 communes visitées (sur 266). Ce sont des moments importants. Ils illustrent l’implication totale des élus locaux pour l’avenir de leur commune. Je suis heureux de ces échanges riches et particulièrement intéressants. Le Sénat est le lieu de l’expression des territoires et l’Assemblée qui représente les collectivités.

Quand on veut représenter les élus et les communes, il faut aller les voir et les connaître.
C’est (re)dit !

Lundi c’est dit

La semaine qui s’ouvre est marquée par l’annonce, mercredi, des protocoles sanitaires de la rentrée fixés par le Ministre de l’Education Nationale. Le Conseil Départemental par sa responsabilité en matière de collèges sera attentif aux prescriptions du Ministre pour achever et adapter la préparation de la rentrée des 16 500 élèves en collèges publics, y compris sur la question de la fourniture des masques.
Ce 26 août sera également marqué par la pose de la première pierre de l’Aréna Futuroscope, initialement prévue le 10 avril, laquelle se fait ainsi un an, jour pour jour, après le vote de l’Assemblée Départementale et la signature du contrat avec le groupement en charge de sa conception, sa réalisation, son exploitation et sa maintenance. Cet évènement aura lieu en présence de Marie-Amélie LE FUR, admirable triple championne paralympique ! Ce projet unanimement attendu viendra renforcer l’attractivité du département par les évènements culturels et sportifs qui s’y succèderont dans 18 mois.
Enfin, je poursuis cette semaine, avec Yves BOULOUX, Marie-Renée DESROSES et Marie-Jeanne BELLAMY, les rencontres avec les 1 210 électeurs sénatoriaux à travers les 266 communes de la Vienne. Nos premières rencontres ont constitué autant de temps forts au cours desquels nous avons bien entendu les préoccupations des élus et affirmons nos engagements. Quand on veut représenter les communes et les élus, il faut aller les voir et les connaître !
Nous réaffirmons à chaque rendez-vous notre volonté de disponibilité et d’accompagnement de toutes les collectivités de la Vienne dans leur quotidien et leurs projets. Nous serons les représentants de la France de la proximité.
C’est dit !

 

La Vienne à coeur !

Cette semaine marque le début de la campagne pour l’élection sénatoriale du 27 septembre. Avec Yves BOULOUX, nous commencerons par présenter nos suppléantes mercredi à Lauthiers pour montrer notre attachement à la ruralité en organisant ce premier temps de la campagne dans la plus petite commune de la Vienne (par sa population) avec un message fort de gratitude envers Alain FOUCHE par ce rendez-vous en pays chauvinois.

A partir de là, et jusqu’au 25 septembre nous rencontrerons les maires et les électeurs sénatoriaux des 266 communes de la Vienne car nous pensons que pour représenter les communes, il faut aller les voir et les connaître !

A l’image de ce que j’ai fait durant cinq ans et demi à la tête du Conseil Départemental au cours desquels je me suis déplacé dans 240 communes de la Vienne, nous tenons à montrer notre attachement à l’ensemble des communes du département : toutes jouent un rôle dans la cohésion du territoire et dans son développement grâce aux projets qu’elles portent, quelqu’ils soient ! Après le 27 septembre, notre détermination restera la même : Ecouter et agir avec la Vienne à cœur, pour une Vienne qui gagne !

C’est dit !

 

 

Candidat au Sénat pour une Vienne qui gagne !

A la suite de la décision d’Alain Fouché de ne pas être de nouveau candidat au Sénat, j’ai décidé de proposer ma candidature à l’élection du 27 septembre prochain.

Je tiens avant toute chose à saluer le travail accompli par Alain Fouché qui a su se faire entendre au Sénat, toujours avec pertinence, tout en gardant à l’esprit sa liberté ainsi que son engagement local et départemental. Depuis 2002, Alain Fouché a représenté la Vienne à la Haute-Assemblée aux côtés, successivement de René Monory, Jean-Pierre Raffarin, Claude Bertaud et Yves Bouloux, avec la conviction que le Parlement a un rôle capital dans un grand pays quand ses élus y apportent le meilleur d’eux-mêmes, ce qui a toujours été le cas pour notre département.

Ma candidature vient après avoir eu la chance exaltante d’être élu local depuis 1983, Maire pendant 15 ans, Président de la Communauté de communes durant 13 ans et, depuis 2015, Président du Département, premier partenaire des collectivités locales, aux côtés d’une équipe exceptionnelle toujours engagée sur le terrain.

J’ai appris ainsi combien les collectivités locales sont utiles à la vie quotidienne de nos concitoyens et combien elles pèsent dans l’investissement public, levier essentiel de notre économie.

Je sais combien les servir peut être exigeant mais passionnant !

Je serai l’avocat de la cause communale !

Ma démarche a un sens : apporter au Sénat une expérience avec la détermination de faire entendre la voix des territoires sur des besoins fondamentaux qui ne peuvent plus attendre et pour lesquels l’Etat doit mesurer l’urgence d’agir au lieu de complexifier à l’infini ce qui pourrait aller plus vite !

Le statu quo concernant la route nationale 147 depuis tant d’années, illustre parfaitement cette inertie qui nuit à tout un territoire de Poitiers à Limoges.

Je pense également à la couverture téléphonie mobile. La situation est inacceptable. Nous pourrions et devons, là encore, aller plus vite.

Malgré les annonces d’un Ministre en janvier 2019, le constat aujourd’hui est qu’il faut deux ans pour construire un pylône puis deux ans pour le raccorder quand la Chine bâtit un hôpital en dix jours !

Il serait aisé de trouver d’autres pesanteurs, notamment dans le domaine médico-social qui me tient à cœur et pour lequel les insuffisances peuvent mettre en péril des familles et même des vies.

Je crois que les politiques d’aménagement du territoire sont une nécessité sans répit. Elles doivent prendre en compte les besoins collectifs avec équilibre et équité sans omettre de prendre soin d’une Terre fragile.

Je reste avant tout un élu des campagnes. Je serai l’expression d’un monde rural qui veut croire en ses chances pourvu qu’on lui donne les moyens de s’en servir. Il doit être entendu. J’en serai un porte-parole.

Je serai un sénateur facilitateur et engagé comme je l’ai été et resterai au Conseil Départemental de la Vienne, lequel a montré depuis la décentralisation que la détermination et la conviction d’un élu sont essentielles pour changer le quotidien des femmes et des hommes d’un territoire.

C’est dans cet état d’esprit que je m’engage.

Dans les semaines à venir, j’irai à la rencontre de toutes celles et tous ceux qui auront à choisir leurs deux représentants au Sénat, le 27 septembre.

Avec la Vienne à cœur, pour une Vienne qui gagne !

 

La Vienne qui gagne !

À l’issue de la séquence électorale qui a commencé le 15 mars et s’est achevée jeudi dernier avec l’installation des dernières Communautés de communes, la Majorité Départementale sort incontestablement renforcée sur les territoires à l’image de l’élection de nombreux Conseillers départementaux:

– Jean-Pierre Abelin est largement réélu Président de Grand Châtellerault. Alain Pichon est élu Premier Vice-Président. Henri Colin et Anne-Florence Bourat sont également élus à des Vice-Présidences importantes tout comme Martine Godet, la suppléante au Conseil Départemental de Valérie Dauge

– Gilbert Beaujaneau est clairement réélu Président de la Communauté de communes des Vallées du Clain.

– Jean-Olivier Geoffroy est nettement réélu Président de la Communauté de communes du Civraisien en Poitou (33 voix contre 26). Son suppléant au Conseil Départemental, Rémy Coopman, est élu Premier Vice-Président. Lydie Noirault et François Bock sont élus Vice-Présidents.

– Marie-Jeanne Bellamy est réélue Vice-Présidente de la Communauté de communes du Pays Loudunais où Joël Dazas, mon suppléant au Conseil Départemental, est réélu Président par 58 voix sur 67 !

– Claude Eidelstein est réélu Premier Vice-Président de Grand Poitiers où nous représentons maintenant plus de 41% des sièges.

– Benoît Prinçay est brillamment élu Président de la Communauté de communes du Haut Poitou (30 voix contre 17). Séverine Saint-Pé est élue Vice-Présidente et sa suppléante au Conseil Départemental, Anita Poupeau, Maire d’Avanton, est élue Première Vice-Présidente.

– Brigitte Abaux, nouvelle Maire de La Trimouille, et Marie-Renée Desroses, nouvelle Maire de Civaux, sont élues à des Vice-Présidences de la Communauté de communes de Vienne et Gartempe. Brigitte Abaux est celle qui a fait le plus de voix sur son nom de tout l’Exécutif communautaire.

Nous allons continuer ensemble à faire gagner la Vienne !

C’est dit !

 

 

Un moment exceptionnel pour la Vienne

Après le premier tome écrit par le Président René MONORY dans les années 80, le Futuroscope voit son deuxième tome s’écrire suite à la décision de l’Assemblée Départementale de vendredi dernier.
Avec ce nouveau projet, c’est un engagement signé avec l’exploitant du Parc jusqu’en 2050.
C’est la détermination d’atteindre plus de 2,6 millions de visiteurs par an, autant de fréquentation pour nos hôtels et nos restaurants.  C’est l’affirmation que le tourisme est un pan fort et déterminant de notre économie. Ce sont 750 emplois directs et indirects qui seront créés en cinq ans.
Dans le contexte inédit que nous traversons depuis le 17 mars, on ne trouve pas un seul projet d’une telle ampleur et d’une telle ambition en France.
Nous sommes la collectivité de l’audace.
Etre responsable, c’est avoir toujours un temps d’avance.
L’Aréna Futuroscope, née de la volonté politique du Conseil Départemental, a donné le coup d’envoi de ce formidable projet.
Cette volonté d’agir, nous l’aurons toujours.
C’est dit !

 

 

Le Département présent aux côtés des maires !

Le deuxième tour des élections municipales s’est tenu, hier dans un contexte particulier. Si la Covid-19 a pesé tout au long de la campagne, l’abstention record constatée dans la Vienne est un enseignement à prendre en compte. L’abstention est en soi un message politique, à nous de le décrypter et de nous interroger sur ce désintérêt pour les bulletins de vote.
Je tiens à remercier toutes les personnes qui ont permis la tenue de ce scrutin et j’adresse toutes mes félicitations aux femmes et hommes qui ont été élus. Le mandat de maire est le plus beau parce qu’il est celui de la proximité. C’est aussi un mandat exigeant, prenant. C’est pourquoi le Département soutient toutes les initiatives. Routes, écoles, réhabilitation des centres-bourgs, sauvegarde du patrimoine… le Département, premier partenaire et premier financeur des collectivités, est présent auprès des communes et intercommunalités, quelle que soit leur taille, quels que soient leurs projets. Cela s’est traduit par la mise en œuvre, en 2015, du programme Activ’ pour répondre aux besoins exprimés. A la sortie du confinement, période durant laquelle les maires étaient omniprésents sur le terrain, j’ai souhaité renforcer ce dispositif en augmentant de 50% la dotation initiale de chaque commune.
En cette période si troublée, alors que la crise sanitaire est encore présente, il est primordial de préserver le couple Département/commune pour permettre encore plus d’efficacité, plus de réactivité, plus de proximité. Les élus de ces deux institutions sont définitivement les piliers de la République.
C’est dit…

 

Faisons confiance aux Départements

Le Département était, selon la Commission pour la libération de la croissance française « dite Attali », voué à la disparition. Aujourd’hui, le Président de la République qui a admis que tout ne peut pas être décidé à Paris ouvre donc la porte à une nouvelle décentralisation que nombre de Présidents de Département appellent de leurs vœux depuis longtemps. Avec la crise que nous traversons, le rôle des Départements sort renforcé.
Echelon du réalisme et de la pertinence, il est grand temps de faire encore plus confiance aux Départements. Politique de solidarité, numérique, voirie, environnement, santé, éducation, économie de proximité… Tout cela nous savons faire ! Sans certains blocages législatifs, nous serions capables de faire mieux et plus vite, notamment, en matière de téléphonie mobile, de déploiement du numérique ou bien encore de dossiers routiers comme les RN 147 et 149.
Paris peut compter sur les Départements ! Il faut nous laisser définir, en toute liberté, les moyens à apporter au soutien des acteurs essentiels à la vie de tous les territoires. C’est le fondement de notre identité, de notre diversité, de notre histoire.
C’est dit…

 

 

Faire mieux et plus pour notre territoire

A la sortie de la crise sans précédent que nous venons de vivre j’ai, avant toutes choses, une pensée émue pour les 30 000 victimes de la Covid-19 et leur famille.
Le Président de la République, en jetant les bases d’un nouvel avenir pour notre pays, a évoqué une future décentralisation en faveur des territoires pour nous donner de l’indépendance. Pour faire mieux, pour faire plus, pour faire plus vite. J’estime qu’il est temps, en effet, de faire confiance aux Départements, l’échelon de pertinence.
Le Département, c’est la puissance d’intervention alliée à la réactivité grâce à la proximité. Depuis les lois de décentralisation de 1982 et 2004, il prend une part essentielle dans la solidarité de proximité et la gestion des prestations aux personnes les plus fragiles. Nous mettons en œuvre des politiques publiques à taille humaine et dans les situations de crise, nous savons être réactifs comme nous l’avons démontré pendant cette période inédite.
Nous serons aussi à la manœuvre, le 3 juillet prochain, en proposant à l’Assemblée Départementale, un Plan de Relance et de Soutien. Action sociale, numérique, santé, aides aux communes, éducation, agriculture, insertion, tourisme, infrastructures, environnement, habitat… nous serons force de propositions dans tous ces domaines.
Face à l’immense défi imposé par cette pandémie, le Département a pris et prendra toutes ses responsabilités. Nous ne sommes pas devenus subitement indispensables, nous l’étions déjà.
C’est dit…

 

 

Soyons déterminés !

Au lendemain de la première phase du déconfinement, j’ai annoncé ma volonté de lancer un Plan de Relance et de Soutien pour nous permettre d’être réactifs face aux pertes subies lors de cette crise sanitaire inédite.
J’ai alors demandé aux élus de la Majorité Départementale de réfléchir à des actions à mettre rapidement en place.
Si toutes nos politiques sont concernées, et que notre responsabilité en matière sociale sera affirmée fortement, il y en a une où l’enjeu est primordial : le numérique. A l’heure où le télétravail peut devenir la règle et non plus l’exception, où l’enseignement à distance se développe, où les téléconsultations sont de plus en plus plébiscitées, il est indispensable que tout le territoire soit relié par la fibre au plus vite. Nous réaffirmons notre objectif fixé lors des vœux en début d’année : 80% du territoire doit être opérationnel d’ici 3 ans.
L’ambition doit également porter sur la relance économique. Celle-ci passe par un retour à la consommation au niveau le plus proche de celui que nous connaissions avant la crise sanitaire. Par conséquent, tout ce qui aura un impact favorable sur la consommation permettra d’accompagner cette reprise et sera donc bénéfique pour l’emploi.
C’est le sens de certaines mesures du Plan de Relance et de Soutien que nous adopterons le 3 juillet.
C’est dit !

 

Vers un nouveau départ …

Si la satisfaction est de mise au lendemain des annonces du Premier Ministre concernant la deuxième phase du déconfinement, la prudence reste la règle.
Il était temps que l’activité économique et la convivialité reprennent. Ce sera le cas avec la réouverture des derniers commerces fermés, en particulier les cafés, bars et restaurants.
Nous allons tout mettre en œuvre, en lien avec l’Education Nationale, pour accueillir les élèves de 4e et de 3e dans les collèges. Pour les enfants en situation de handicap, j’encourage leur accueil au plus vite dans les Unités Localisées pour l’Inclusion Scolaire. La reprise progressive de la vie culturelle et sportive est particulièrement bienvenue, tout comme les réouvertures tant attendues du Center Parcs le 5 juin et du Parc du Futuroscope à partir du 13 juin.
Satisfaction enfin pour l’autorisation des déplacements à plus de 100 km et la possibilité pour chaque Français de partir en vacances. La Vienne est prête pour accueillir les familles. Je proposerai très rapidement, un programme d’accompagnement de tous les acteurs du tourisme afin que la Vienne redevienne une destination. Ce sera d’ailleurs un des piliers de l’important Plan de Relance et de Soutien que je présenterai à l’occasion de la session budgétaire de juin.
Les gestes barrières et de distanciation physique s’imposent toujours à nous. C’est pourquoi, j’ai proposé de donner aux communes concernées par le second tour des élections un lot de masques chirurgicaux. Cette deuxième étape du plan de déconfinement ne sera viable que si collectivement nous restons responsables.
C’est dit !

 

 

Le numérique, un des piliers de la relance économique

Télétravail, enseignement à distance, téléconsultations, le confinement a révélé le besoin fondamental d’une couverture numérique totale des territoires, particulièrement en milieu rural.
Il y a urgence à accélérer le déploiement de la fibre sur l’ensemble du département. C’est indispensable pour nos habitants, pour nos territoires, pour leur attractivité. Aujourd’hui, plus que jamais, le numérique est un des piliers de la relance économique.
Depuis 2015, avec Séverine Saint-Pé, François Bock et l’ensemble de la Majorité Départementale, nous avons cet objectif en étapes successives cohérentes :

  1. la montée en débit dans nos communes rurales (plus de 110 montées en débit déjà effectives)
  2. le déploiement de la fibre dans les communes de plus de 3 000 habitants et les zones prioritaires avec Poitou Numérique d’ici 2021
  3. le déploiement en fibre optique sur 80 % du territoire en 2023

La crise que nous traversons prouve qu’il faut aller encore plus vite !
Je compte rencontrer prochainement Cyril Luneau, Directeur des relations avec les collectivités locales du groupe Orange, attributaire du marché pour la Vienne.
Notre objectif demeure : la fibre partout et pour tous et plus vite.

C’est dit…

 

Un plan de soutien et de relance pour la Vienne

Avec cette crise sanitaire inédite, nous sommes entrés dans une tempête dont nous ne connaissons toujours pas, ni la durée, ni l’intensité et encore moins les conséquences.
Nous en devinons cependant les contours, notamment pour les secteurs économique, touristique, culturel… Face à des pertes d’exploitation abyssales dans de très nombreux secteurs d’activités, il va falloir être réactifs ! Comme cela a été le cas durant ces 56 jours de confinement, l’engagement du Département sera total pour permettre à chacun de se sortir le mieux possible de cet épisode.
Au moment où la région Nouvelle-Aquitaine connaît une baisse de – 31% de son activité économique ces deux derniers mois, le Département de la Vienne affirme sa détermination à conduire à leur terme, tous les projets validés jusqu’au 15 mars dernier. De la même façon, nous maintenons l’ensemble de nos priorités. Certaines seront même accentuées. Je pense à l’aménagement numérique et la santé, politiques de première nécessité durant la crise.

Je donne cette semaine une feuille de route supplémentaire à l’ensemble des Vice-Présidents de l’Assemblée départementale pour un Plan de soutien et de relance.
Nous avons déjà des pistes de réflexion, notamment, en mettant en place un chèque tourisme pour favoriser la découverte de nos sites, en engageant une réflexion sur le « Vieillir autrement », en appuyant, si elle est décidée par l’Etat, la prime pour les personnels des EHPAD, en accordant la gratuité pour la cantine scolaire des collégiens jusqu’à la fin de l’année 2020…
De plus, si nous voulons avoir un maillage local de reprise de l’économie de proximité nous devrons soutenir les collectivités. D’où la proposition d’un « ACTIV’ Plus » pour permettre aux communes de lancer des projets et de nouveaux chantiers dès cette année.
Tous ce que nous injecterons dans la consommation sera bon pour l’économie locale. Soyons simple, efficace, rapide, concret, lisible pour faciliter toutes les démarches, notamment aider les petites entreprises, commerces, bars, restaurants de proximité indispensables à la vie de la ruralité, des territoires et des quartiers.
Aujourd’hui, un nouveau défi s’ouvre à nous : réussir la séquence inédite des prochaines semaines en créant les conditions pour une reprise de l’activité économique et de l’emploi, sans oublier d’accompagner les plus fragiles d’entre nous. C’est l’objectif du Plan de soutien et de relance dont j’ai annoncé le principe et la mise en place le 14 mai.
C’est dit…

 

 

Etre en vert n’est pas une garantie immunitaire

Aujourd’hui, lundi 11 mai, le déconfinement progressif nous permet de reprendre certaines de nos habitudes. Notre département a été classé vert, ainsi la plupart des commerces peuvent rouvrir leurs portes tout comme les écoles et les collèges. Cependant, être classé vert cela ne signifie pas être protégé.
Le foyer épidémique touchant quatre personnes de l’Education Nationale découvert jeudi 7 mai au sein du collège Gérard Philipe, à Chauvigny, nous démontre que la vigilance, la prudence et le respect strict des gestes barrières sont indispensables dans cette crise.
Face à cette situation, nous avons décidé avec Chantal CASTELNOT, la préfète de la Vienne, Bénédicte ROBERT, Rectrice de l’Académie de Poitiers et Thierry CLAVERIE, Directeur Académique des Services de l’Education Nationale, de repousser l’ouverture du collège au 27 mai. Dans l’intervalle, les services départementaux procéderont à la désinfection totale des locaux. Notre responsabilité est d’assurer le respect de l’ensemble des protocoles sanitaires en lien direct avec l’Education Nationale. Nous devons protéger les enseignants, les personnels du Département et, bien évidemment, les élèves.
Ce nouveau foyer nous pousse à redoubler de vigilance. Il faut maintenir le cap, respecter les gestes barrières et privilégier le port du masque. Nous avons commandé 350 000 masques adulte en tissu pour les habitants de la Vienne. Les premières livraisons arrivent cette semaine. Le porter c’est se protéger et protéger les autres.
Cette période inédite dans notre histoire a bouleversé nos habitudes de vie, nos certitudes aussi. Parce que rien n’est encore gagné, nous devons redoubler de rigueur et respecter les consignes sanitaires. Ne baissons pas la garde !
C’est dit…

 

Mobilisés pour un déconfinement progressif

Depuis le 17 mars, le Conseil Départemental prouve au quotidien qu’il est un maillon incontournable dans la crise que nous traversons. Il le sera d’autant plus dans la phase de déconfinement dont le Premier Ministre a exposé les grandes lignes, le 28 avril dernier. Classé en zone verte depuis la diffusion de la première carte, notre Département sera présent pour cette nouvelle étape décisive.
Présent et attentif, nous avons commandé 300 000 masques tissu adultes pour doter gratuitement chaque habitant de la Vienne.
Présent et vigilant, nous avons tout mis en œuvre pour accueillir les collégiens à partir du 18 mai. Notre personnel sera présent pour respecter scrupuleusement le protocole sanitaire national, en lien avec les services de l’Education Nationale. J’ai également demandé qu’un repas soit fourni à chaque collégien. Repas que nous prendrons à notre charge. Il devient fondamental pour nos enfants de retrouver le chemin de leur collège. Cependant, la question des transports reste en suspens. La Région Nouvelle-Aquitaine, en charge de cette compétence, devra répondre à cet impératif indispensable en milieu rural d’ici la fin de la semaine.
Présent et solidaire, nous serons aux côtés des entreprises et surtout des petits commerces dans nos territoires ruraux. Comme je l’ai déjà annoncé, nous préparons un plan de relance ambitieux pour la rentrée. Nous répondrons également présents pour venir en aide aux plus démunis. Je vais également proposer à mes collègues d’accorder une subvention de 10 000 € à Emmaüs et au Secours Populaire.
Le Conseil Départemental montre, plus que jamais, qu’il est la collectivité utile et incontournable. Il sera l’un des piliers de la réussite de ce déconfinement progressif, pour que la vie reprenne son cours normal, en toute sécurité et aussi rapidement que possible.
C’est dit…

Le 11 mai nous serons prêts

Les modalités de la stratégie de déconfinement progressif devraient être annoncées demain, mardi, par le Premier Ministre. Parmi toutes les interrogations, nous avons aujourd’hui des certitudes, celles qui reposent sur les actions concrètes que nous menons sur le terrain pour apporter des réponses pragmatiques aux besoins exprimés. Nous avons d’ores et déjà distribués 170 000 masques chirurgicaux dans les établissements accueillant des personnes âgées, en situation de handicap, structures de la protection de l’enfance, services d’aide à domicile. Une nouvelle livraison de près de 80 000 masques est attendue et 5 500 masques ont été envoyés aux assistants familiaux du Département.

Parce que la question des masques est fondamentale, chaque habitant de la Vienne en recevra un. En effet, j’ai souhaité en concertation avec Alain Pichon, Président de l’Association des Maires de la Vienne et les Présidents des sept Communautés de communes et d’Agglomération investir dans des masques en tissu lavable. Le Département en a commandé 300 000. Quatre commandes ont été passées dont une avec une entreprise de la Vienne. De son côté, Grand-Poitiers en a commandé 100 000 et Grand Châtellerault 25 000. La distribution sera effectuée en lien avec les Maires de la Vienne.

Le déconfinement est également fortement lié à la question des tests de dépistage COVID-19. Nous avons généralisé leur réalisation dans tous les établissements accueillant des publics fragiles et en priorité dans les EHPAD. Plus d’une vingtaine d’EHPAD sur les 77 du département ont déjà fait l’objet d’un accompagnement par l’équipe mobile du CHU et de BIO 86. Si besoin, le laboratoire interdépartemental Qualyse pourra être sollicité.

De plus, la reprise des cours sera progressive et ne concernera pas tous les élèves en même temps à compter du 11 mai. Pour les collèges, la rentrée serait prévue pour les 6è/3è le 18 mai. Les Services du Département engageront la désinfection totale des établissements et la remise en marche des matériels dans les jours qui précéderont la reprise. Un protocole spécifique de nettoyage a été adressé aux établissements. Je participe mercredi à une audioconférence avec Bénédicte ROBERT, Rectrice de l’Académie de Poitiers et Thierry CLAVERIE, Directeur Académique des Services de l’Education Nationale pour connaître les modalités d’organisation de cette reprise des cours. Outre les interrogations légitimes concernant la mise en place des gestes barrières, des questions se posent aussi pour les services de transports et de restauration. Cette rencontre permettra d’engager un travail et une réflexion en commun. Nous serons prêts pour accueillir dans les conditions sanitaires indispensables les élèves, les enseignants et les personnels

Cette reprise ne souffre aucune improvisation. Il va falloir être vigilant, inventif aussi pour se protéger et protéger les autres.

C’est dit…

 

Préparer le déconfinement

Comment imaginer l’après Covid-19 ? Comment préparer le 11 mai, date annoncée pour le début du déconfinement ? La réponse à ces deux questions constitue un défi auquel les déclarations du Premier Ministre, ce dimanche, apportent un nouvel élément : celui de procéder de manière progressive. Ce défi nous le prenons à bras le corps et nous allons le relever.
Nous souhaitons la généralisation des tests dans tous les établissements accueillant des publics fragiles, en priorité dans les EHPAD. Avec Sybil Pécriaux, Présidente du laboratoire interdépartemental Qualyse, nous avons pu proposer un partenariat permettant sa mise à disposition auprès du laboratoire biologique BIO86 pour réaliser les analyses COVID19. Chantal Castelnot, Préfète de la Vienne, en a pris acte par arrêté.
Je me réjouis également de la possibilité donnée aux familles de venir voir les résidents dans les EHPAD. Cela se fera dans le strict respect des gestes barrières, en lien avec les directeurs d’établissement qui le souhaitent, sur mesure et sur rendez-vous. Cela devenait indispensable pour rompre la solitude.
Les masques constituent une autre de nos priorités. Au-delà des 170 000 déjà distribués, nous souhaitons pouvoir fournir un masque tissu à tous les habitants de la Vienne.
Tous les grands projets initiés, sont maintenus et repris pour certains que ce soit la fibre, le 35ème collège, l’Arena Futuroscope, l’Historial du Poitou, les routes… Parallèlement, en lien avec la Chambre d’Agriculture de la Vienne, un travail est actuellement engagé auprès des producteurs d’Agrilocal pour ouvrir un site aux particuliers avec un système de retrait des commandes en différents points du département.
Alors que le début du déconfinement est annoncé pour le 11 mai, il va nous falloir songer à l’après. J’ai d’ores et déjà demandé aux élus de réfléchir à un plan de relance ambitieux dans nos domaines de compétence qui sera mis en œuvre dès la rentrée de septembre. Il va notamment falloir imaginer une nouvelle approche du « Vieillir autrement dans la Vienne » avec les Etablissement d’hébergement et les services d’aide à domicile.
Nous devrons aussi accompagner durablement le secteur du tourisme, particulièrement sinistré. Je pense bien évidemment au Futuroscope, au Center Parcs, mais aussi à toutes les autres structures certes plus modestes mais qui animent nos territoires avec succès. Il nous faudra aussi soutenir les communes par un programme ACTIV spécial principalement réservé au maintien des commerces de première nécessité en milieu rural. Ils y sont indispensables.

Notre défi d’après confinement va être immense et pour le financer nous aurons à revoir, fin juin, notre budget. Le Département est le niveau de proximité indispensable en lien avec les communes pour une refondation solidaire et durable de nos territoires.

C’est dit…

 

L’après Covid-19 se dessine…

Suite à l’allocution du Président de la République, ce lundi 13 avril, le déconfinement progressif pourrait être envisagé à partir du 11 mai. A cette date, nous serons prêts !
Prêts à accueillir les collégiens dans leurs établissements. Nous avions déjà prévu de faire intervenir en amont nos agents pour tout remettre en ordre de marche.
Prêts, si les entreprises le souhaitent, à redémarrer nos chantiers d’envergure que sont le 35e collège et l’Aréna Futuroscope. D’ailleurs la pandémie n’empêche pas la continuité des services du Département. Ils sont toujours en action, notamment celui de la voirie qui réalise actuellement les opérations de fauchage le long des routes départementales pour la sécurité des automobilistes. Les chantiers du numérique ont aussi repris avec des mesures de sécurité très strictes. Alors que beaucoup sont en télétravail, le déploiement de la fibre est un enjeu fondamental pour l’aménagement du territoire mais aussi indispensable au titre de la formation.
Malgré les incertitudes qui pèsent encore sur la possible tenue de grands rassemblements, nous continuons à tout mettre en place pour maintenir notre festival d’été Les Heures Vagabondes.
D’ores et déjà, nous sommes prêts pour les tests dans les EHPAD. 2 500 pourraient être pratiqués, dès que possible, par le laboratoire interdépartemental Qualyse, en lien avec le laboratoire BIO 86 et le CHU, dans les EHPAD touchés par le virus dans un premier temps, puis dans l’ensemble des établissements accueillant nos aînés.
Parallèlement, nous poursuivons nos distributions de masques. Plus de 140 000 ont déjà été livrés par les Services du Département auprès des Services d’Aide à Domicile, résidences autonomie, établissements de la protection de l’enfance et structures accueillant des personnes en situation de handicap. Une quatrième vague de livraison est attendue cette semaine.
L’après COVID-19 se profile petit à petit avec son lot d’incertitudes. Le Département sera présent et sera partie prenante pour cette nouvelle stratégie à bâtir avec l’ensemble des élus, des acteurs économiques, sociaux, associatifs.
Plus que jamais pour sortir gagnant de cette crise nous devons poursuivre nos efforts, maintenir la vigilance et rester chez nous.
C’est dit…

 

Un Guichet COVID-19 Vienne

C’est une évidence, plus que jamais, l’efficacité est dans la proximité et la mobilisation du Département est totale pour accompagner les habitants de la Vienne pendant et après la crise.
C’est pourquoi, j’ai décidé de la mise en place d’un Guichet COVID-19 Vienne, opérationnel dans les tous prochains jours. L’objectif est de répondre concrètement à toutes les questions dans nos domaines de compétences : la famille, le social, les collèges. Pour les sujets en dehors de nos champs d’actions, nous orienterons les interlocuteurs vers les structures ou collectivités compétentes.
En attendant la mise en service de ce guichet unique, un grand nombre d’informations liées à la crise sanitaire inédite, sont d’ores et déjà disponibles sur la page spécifique du site lavienne86.fr, actualisée très régulièrement. Vous y retrouverez également l’ensemble des comptes-rendus de la Cellule Opérationnelle Covid-19 que j’ai mise en place dès le 13 mars.
Notre priorité est la protection des plus fragiles d’entre nous et des personnes qui sont à leurs côtés. Les 27 mars et 2 avril, plus de 20 000 masques ont été distribués par les équipes du Département auprès des Services d’Aide à Domicile, résidences autonomie, établissements de la protection de l’enfance et structures accueillant des personnes en situation de handicap. Deux commandes de 150 000 et de 140 000 masques dont 20 000 FFP2 sont en attente de livraison dès cette semaine.
Confinement ne veut pas dire isolement complet. C’est pourquoi, j’ai demandé à nos services de mettre à disposition des tablettes dans les EHPAD de la Vienne. Il est fondamental de maintenir le lien avec les familles pour que l’isolement ne devienne pas source de souffrance.

Plus que jamais nous devons respecter les gestes barrières et je vous demande de rester chez vous pour nous protéger collectivement.

C’est dit !

 

Le confinement, notre meilleure arme face au pic de l’épidémie

Comme nous nous y attendions, la vague de pandémie liée au COVID19 s’étend sur l’ensemble du territoire national. Le pic arrive et nous allons vivre les 15 jours les plus difficiles de cette crise sanitaire inédite.
Pour cette période, en tant que Président du Département mais aussi en tant que professionnel de santé, je demande à chacun de vous de respecter un confinement maximum pour limiter l’encombrement de notre capacité d’accueil hospitalier.
Je tiens à remercier vivement les équipes spécialisées du CHU de Poitiers d’avoir ouvert 10 places pour recevoir des personnes en réanimation provenant du Grand Est. Merci également aux équipes de l’aéroport de Poitiers-Biard d’avoir permis la bonne réalisation des deux vols sanitaires vendredi et samedi. La solidarité nationale prend ici tout son sens.
Comme nous nous y attachons depuis le début de l’épidémie, nous apportons la plus grande attention à la protection de nos aînés, qu’ils soient en établissement ou à domicile. Comme l’a préconisé le ministre de la Santé, j’ai demandé à tous les responsables de structures d’observer un confinement total des personnes âgées dans leur chambre et d’accompagner les soignants à se protéger au maximum. C’est une priorité absolue !
C’est la raison pour laquelle, par rapport au 22 mars, j’ai doublé la commande de masques chirurgicaux et FFP2 à hauteur de 300 000 exemplaires. Nous les distribuerons exclusivement vers les soignants en EHPAD, Résidences Autonomie et aux personnels des associations d’aide à domicile, sans oublier, bien sûr, les personnels du Département en contact avec le public.
J’ai rappelé par ailleurs à nos équipes de travailleurs sociaux de déployer tous les moyens nécessaires à la protection des familles victimes de violences familiales. Le confinement les expose à des dangers encore plus graves. En cas de doute ou de suspicion, appeler le 3919 pour les femmes violentées ou le 119 pour les enfants.
Enfin, je tiens à saluer avec une très grande tristesse la mémoire de mon collègue Président du Département des Hauts-de-Seine, Patrick Devedjian, emporté ce dimanche par le coronavirus. Comme je tiens à rendre un hommage appuyé à notre collègue Guy Gévaudan qui nous a quittés ce mercredi.
Je vous en conjure : Restez chez vous.
C’est dit !

 

A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles !

Face à l’immense défi que nous impose la pandémie du Covid-19, j’ai pris, en ma qualité de Président du Département, de nouvelles décisions importantes.
J’ai décidé de maintenir le versement des subventions aux associations contraintes d’annuler leurs manifestations en raison de la crise, pour ne pas ajouter de la difficulté à la difficulté.
Nous allons proposer aux collèges – dont certains ont donné leurs denrées périssables à des associations – d’annuler la facturation de la cantine jusqu’à la fin de l’année scolaire.
D’ores et déjà, nous mettons tout en œuvre pour que les bénéficiaires des allocations versées par le Département puissent les retirer sans difficulté.
De plus, en cas de besoin d’aide d’urgence pour des familles en grande difficulté, j’ai demandé aux Maires de leur fournir des bons alimentaires. Nous les rembourserons ensuite directement.
Je n’oublie pas nos exploitants bientôt en période de récolte ou de plantation. Je propose aux bénéficiaires du RSA, volontaires, d’effectuer ces emplois saisonniers tout en leur garantissant le maintien de leur allocation en plus de leur salaire de saisonnier.
Par ailleurs, le Département a également commandé 150 000 masques pour nos personnels en contact avec du public, ceux des ADMR, les soignants et les résidents des Etablissements d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes et les lieux d’accueil pour les personnes handicapées.
Enfin, le confinement peut, malheureusement, être propice aux situations de violence intrafamiliales. Nous devons être vigilants pour que cette période compliquée ne devienne pas encore plus difficile pour les plus fragiles.
La situation actuelle est inédite. Cela implique la mobilisation de tous, pour nous permettre collectivement de sortir de cette crise sanitaire.
Sur le plan national, Dominique Bussereau, Président de l’Assemblée des Départements de France, devrait engager prochainement, à notre demande, une démarche de partenariat avec La Poste pour assurer le suivi des personnes  fragiles confinées à domicile, dans le même esprit que pour le plan canicule.
Je remercie profondément les soignants qui se battent chaque jour. Merci également aux enseignants, aux forces de l’ordre et aux pompiers, aux équipes médico-sociales, aux commerçants alimentaires et leurs employés, à tous ceux qui continuent d’exercer leur métier sur le terrain ou en télétravail.
Un merci particulier aux agents du Département qui, en lien avec mes collègues de l’exécutif, mettent tout en place pour maintenir les missions qui sont les nôtres depuis le début de cette crise. Nous tiendrons d’ailleurs, le 26 mars prochain, comme nous l’impose le Code des collectivités, la réunion trimestrielle de l’Assemblée Départementale… mais dans une forme exceptionnelle. Sans déplacement de mes 37 collègues, à distance et pour la seule validation des dossiers les plus urgents.
Dès à présent, nous travaillons à la sortie de crise. Nous réfléchissons à la création d’un ACTIV’ « spécial relance de l’activité » pour les communes. Nous serons prêts, aux côtés de tous les habitants de la Vienne, de tous les acteurs associatifs, de l’entreprise, de l’agriculture, du commerce et de l’artisanat. Nous gagnerons cette épreuve tous ensemble. C’est pourquoi, j’en appelle au civisme de chacun en vous demandant de rester chez vous.

C’est dit…

 

 

Covid-19 : surtout ne pas prendre de risque !

Nous vivons actuellement une situation inédite où une prise de conscience individuelle doit impérativement avoir lieu pour un résultat collectif : stopper la progression de la pandémie. En tant que Président du Département, je m’associe à la démarche de mobilisation nationale de protection des populations. Dès le 13 mars, j’ai réuni, à l’Hôtel du département, une cellule opérationnelle Covid19 rassemblant des conseillers départementaux et des cadres dirigeants de la collectivité ainsi que le directeur du SDIS 86 pour mettre en place de nouvelles mesures exemplaires et cohérentes pour faire face à cette pandémie et assurer alors la continuité du service que nous devons à tous les habitants de la Vienne.
J’ai pris la décision d’annuler toutes les manifestations et rassemblements dont nous sommes à l’origine. De plus, dès aujourd’hui, les accueils du Département (Hôtel du Département à Poitiers, Direction Générale Adjointe des Solidarités à Beaulieu, Maisons des Solidarités, Maison des Services Départementaux à Montmorillon, Archives Départementales, Bibliothèque Départementale, Subdivisions de la Direction des Routes sur l’ensemble du département, antennes de Chauvigny et Châtellerault…) et celui de la Maison Départementale des Personnes Handicapées sont fermés au public. Toutefois, un accueil téléphonique sera opérationnel afin d’apporter des réponses et traiter les cas les plus urgents (05 49 55 66 00 pour l’Hôtel du Département et 05 49 45 90 45 pour les Solidarités) et un accueil physique spécifique individualisé sera assuré pour les Mineurs Non Accompagnés.
Pour les agents de la collectivité et en fonction du plan de continuité de service établi, le télétravail est privilégié pour ceux ayant des contraintes de garde. Ils seront mobilisables à tout moment pour répondre à la sollicitation éventuelle de leur Direction.

Dans ce contexte si particulier s’est tenu, hier, le premier tour des élections municipales. Le coronavirus a lourdement pesé sur cette élection – d’habitude si plébiscitée par les électeurs –  avec une abstention record dans la Vienne (près de 50%) mais moindre cependant qu’au niveau national (54,5%). Je tiens à remercier toutes les personnes qui ont permis la tenue de ce scrutin dans les conditions difficiles que l’on connait. J’adresse toutes mes félicitations aux femmes et hommes qui ont été élus et je les assure du soutien total du Département pour la réalisation de leurs projets. Alors qu’aujourd’hui se pose la question du maintien ou du report du second tour, je demande juste à la population de rester chez elle. Seuls le bon sens et les gestes barrières pourront venir à bout de cette pandémie et de cette situation inédite.
C’est dit…

Tous mobilisés pour le 15 mars prochain !

Pour les françaises et les français, le maire demeure le représentant politique bénéficiant du niveau de confiance le plus élevé. Si ce mandat peut parfois être difficile parce que confronté chaque jour à la réalité du terrain, je le dis et je le répète le mandat de maire est le plus beau des mandats. D’où l’importance de légitimer sa fonction par un vote massif. Il faut donc, dès le 15 mars, se mobiliser, aller voter et faire entendre sa voix. Voter, c’est le plus simple mode d’action en démocratie. C’est un devoir qui nous permet de prendre part à la vie politique en général et à celle de notre commune en particulier.
Fidèle à mon engagement de toujours être auprès de ceux qui œuvrent pour notre territoire, j’ai décidé d’apporter mon soutien à un certain nombre de candidats qui soutiennent la Majorité départementale. Ainsi, le 19 février dernier, j’étais auprès de Thierry Alquier pour la présentation de ses colistiers dans sa conquête de la mairie de Poitiers. Le 5 mars, j’étais à Civray auprès de Gilbert Jaladeau et de son équipe et le lendemain, 6 mars, auprès de ma collègue Sybil Pécriaux, en campagne à Valence-en-Poitou. Jusqu’au premier tour, je serai présent sur le terrain pour dire et redire l’importance qu’il y a à se déplacer aux urnes.
Et ce malgré la menace du Coronavirus ! En tant que président du Département, il est de mon devoir de relayer auprès des 1600 agents territoriaux, mais aussi de nos publics vulnérables, en particulier, les résidents des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes, les recommandations et les règles applicables. Nous mettons tout en œuvre pour assurer la sécurité sanitaire de tous.
Tout comme l’Assemblée des Départements de France, en accord avec l’Association des Maires de France, je trouve légitime que notre démocratie soit préservée par le maintien des élections municipales des 15 et 22 mars.
C’est dit…

Calendrier des réunions publiques
10 mars, 20h30, à Neuville-de-Poitou auprès de Séverine Saint-Pé
11 mars, 20h30, à Migné-Auxances auprès de Jean-Marc Mazière
12 mars, 18h30, à Arcay auprès d’Alain Noé
12 mars, 20h30, à Jaunay-Marigny auprès de Jérôme Neveux
13 mars, 19h, Montmorillon auprès de Jean-Yves Noyer
13 mars, 20h30, Loudun auprès de Joël Dazas

 

Proxi’Loisirs : le tourisme dans l’ADN du Département

1,9 million de visiteurs au Futuroscope, 600 sites ou activités recensés, 2 100 emplois directs ou indirects dans les cinq sites majeurs… Les chiffres du tourisme 2019 parlent d’eux-mêmes et traduisent, depuis 30 ans et la création du Futuroscope, la volonté de créer et d’élargir une offre touristique forte.
Le Département répond toujours présent pour aider les projets structurants qui maillent l’ensemble du territoire : la Vallée des singes, la Cité de l’Ecrit, Planète crocodiles, le Cormenier, Center Parcs, le Village Flottant… L’Historial du Poitou et l’Aréna Futuroscope, qui entrent cette année dans leur phase de réalisation, vont consolider cette offre touristique et notre attractivité.
Pour mettre en avant tous les acteurs du tourisme de la Vienne et découvrir les nouveautés, le Département, en partenariat avec l’Agence de Créativité et d’Attractivité du Poitou, organise une nouvelle édition de Proxi’Loisirs, salon du tourisme et des loisirs de proximité, les samedi 7 et dimanche 8 mars au Parc des Expositions à Poitiers.
Après leur succès au Salon International de l’Agriculture, les artisans et les producteurs de la marque Poitou seront de nouveau à l’honneur parmi les 125 exposants. Une place sera réservée à nos voisins et partenaires des Deux-Sèvres, tout comme à nos amis de la Moselle, invitée d’honneur, qui nous feront découvrir leur offre de tourisme de nature et de mémoire.
En 2019, l’objectif fixé dans notre plan touristique départemental 2018/2021 a déjà été atteint : un milliard d’euros de chiffre d’affaires généré par l’économie touristique. La stratégie d’attractivité de notre territoire tournée vers la destination « Pays du Futuroscope » prouve son efficacité.
En prenant l’initiative, avec mes collègues de la Majorité Départementale, de créer une grande salle de sport et de spectacle tant attendue par les habitants de la Vienne, nous avons impulsé une dynamique forte traduite par l’ouverture prochaine de zerOGravity et par le nouveau plan de développement du Futuroscope qui va donner un formidable élan au parc historique de la Vienne.
Un investissement record de 240 millions d’euros va générer 200 nouveaux emplois et permettre d’atteindre les 2,5 millions de visiteurs. Autant de nouveaux touristes à conserver le plus longtemps possible sur le territoire grâce à nos offres diversifiées.
C’est dit…

 

Enfin une liaison acceptable entre Poitiers et Limoges!

Les propositions présentées vendredi 21 février par le Secrétaire d’Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebbari concernant la liaison entre Poitiers et Limoges répondent en grande partie aux exigences que nous défendons depuis 2015 avec mon collègue Jean-Claude Leblois, Président du Département de la Haute-Vienne.
Que ce soit une autoroute ou une route à deux fois deux voies, nous tenions par-dessus tout à un axe qui respecte impérativement :

  • L’irrigation des territoires,
  • L’utilisation des voies déjà créées comme à Fleuré et financées comme à Lussac-les-Châteaux, pour laquelle le Département est le premier financeur avec 35 millions d’euros,
  • Une clé de répartition du financement claire et équilibrée pour toutes les parties prenantes : Etat, Région, Collectivités Territoriales concernées.

Je tiens à rappeler que sur les bases d’une autoroute telle qu’envisagée dans un premier temps, les résultats de l’étude de concessibilité d’une autoroute, toujours pas communiqués par l’Etat, laisseraient supposer que le coût pour les usagers ne serait pas acceptable.
Ce sont toutes ces raisons pour lesquelles, avec mes collègues de la Majorité Départementale, nous ne voulions pas valider l’idée d’une autoroute concédée.
Au regard des échanges lors de cette réunion de travail particulièrement constructive, la première faut-il le rappeler à laquelle Jean-Claude Leblois et moi-même avons été conviés, nous pensons que nous pouvons poursuivre dans ce sens. Nous resterons évidemment toujours extrêmement vigilants, rappelant que l’aménagement de cet axe est primordial pour la sécurité des automobilistes et le développement de nos territoires. Et qu’après 50 ans d’atermoiements, nous souhaitons y trouver une issue viable et définitive…. Sans oublier la RN149.
C’est dit !

 

Bien grandir !  La protection de l’enfance au cœur de nos priorités

Retour sur deux temps forts de la semaine dernière :
Jeudi 13 février – Visite de l’unité mère-enfant au centre pénitentiaire de Vivonne. La compétence protection de l’enfance exercée, par les Départements depuis 1986 – cela fait aujourd’hui plus de 34 ans qu’on ne parle plus des enfants de la DDASS – trouve ici un volet particulier mais tout aussi fort que nos autres engagements auprès des familles d’accueil ou en structures (IDEF, Salvert, Village d’enfants). Ainsi, le Conseil départemental accompagne toute femme détenue, enceinte ou accompagnée d’un enfant de moins de 18 mois. La situation est forcément difficile car les contraintes sont nombreuses : l’épanouissement d’un enfant au cours de ses premiers mois qui comptent tant alors que celui-ci a pour cadre les murs d’une maison d’arrêt.
Je tiens à saluer la qualité de toute l’équipe de l’administration pénitentiaire conduite par une directrice de grande qualité, madame Karine Lagier. La mission est difficile mais indispensable car elle a pour première vocation de protéger une société. Pour autant, nous devons nous interroger sur « l’après-prison » pour les détenus ainsi condamnés. La visite du secteur réservé aux femmes qui restent, en moyenne, incarcérées plus de 14 ans ne laisse pas sans s’interroger sur l’accompagnement social indispensable dans lequel le Département à toute sa place.

Vendredi 14 février – A l’occasion de la Commission permanente comme nous en avons pris l’habitude depuis six mois à chaque séance publique, nous faisons le point sur une des priorités que porte la Majorité Départementale. C’était le tour de la protection de l’enfance portée, avec talent, au sein de notre politique Enfance-Famille, par Rose-Marie Bertaud. Notre Vice-Présidente en charge de ce secteur a ainsi pu faire le point sur l’ensemble des dispositifs qui permettent aujourd’hui la prise en charge de 1163 enfants. Le dernier en date, que nous avons inauguré il y a quelque jours, est ENCR’AJ porté par l’IDEF. L’engagement du Département de la Vienne est à souligner à l’heure où quelques rares défaillances ont pu être mises en lumière dans d’autres Départements. Nous exigeons, notamment que tout professionnel auquel un enfant est confié atteste de ses diplômes !
Notre engagement en matière de protection de l’enfance connaîtra, dans quelques semaines, une nouvelle étape avec la concrétisation d’une contractualisation en la matière avec l’Etat. Ce sera l’un des objets du rendez-vous que nous aurons en compagnie de Rose-Marie Bertaud avec le secrétaire d’Etat Adrien Taquet, le 2 mars prochain.
Permettre à tous les enfants de ce département de BIEN GRANDIR est un objectif quotidien pour le Conseil départemental.
C’est dit…

 

15 ans de la loi Handicap : le Département précurseur et attentif

« En devenant plus accueillante aux personnes handicapées, la société sera en réalité plus accueillante à tous. » Par ces mots, le Président Jacques Chirac faisait du handicap l’un des grands chantiers de son quinquennat. Un engagement fort qui aboutira, le 11 février 2005, à la promulgation sous le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin de la loi Handicap.
Bien avant la mise en place de cette grande loi pour l’égalité des droits et des chances, le Département, alors présidé par Alain Fouché, avait créé, le Site de Vie Autonome. L’idée était de disposer d’un dossier unique avant même le guichet unique actuel. Précurseur en matière de handicap, nous avons été ensuite les tout premiers à mettre en place une Maison Départementale des Personnes Handicapées.
Aujourd’hui, avec ma collègue Valérie Dauge, nous travaillons pour que la réglementation nationale complexe et peu accessible soit simplifiée et corresponde davantage à une société qui promeut l’inclusion. Le Conseil Départemental de la Vienne consacre plus de 10% de son budget aux personnes en situation de handicap et nous allons augmenter notre participation au fonctionnement de la Maison Départementale des Personnes Handicapées.
Conscient que nous pouvons toujours faire plus, la Vienne est, depuis décembre 2019, le premier département de la Nouvelle-Aquitaine à adopter un Schéma Unique des Solidarités. Nous y prenons des engagements forts à l’égard des personnes handicapées, notamment, avec la création de places supplémentaires dans les établissements spécialisés. Nous serons enfin toujours présents auprès des communes pour les accompagner dans leurs travaux de mise en accessibilité. De plus, le vendredi 14 février, je reçois Maryse Sicot-Quintard, secrétaire du Comité d’Entente Départemental – Handicap 86.
C’est dit…

 

Semaine Olympique et Paralympique : faire bouger les enfants !

La Semaine Olympique et Paralympique du 3 au 8 février doit permettre aux enfants de découvrir les bienfaits de la pratique du sport mais aussi transmettre les valeurs citoyennes et sportives.
Pour sa quatrième édition, plusieurs actions sont organisées dans des établissements scolaires, et notamment au collège Pierre de Ronsard de Poitiers où nous serons présents, avec Pascale Guittet, vice-présidente chargée de la jeunesse et sport, vendredi 7 février prochain. Toute la semaine, les collégiens rencontreront des sportifs de haut niveau de notre département pour échanger et s’initier à leur discipline. Claire Bren, kayakiste, Jia Nan Yuan, pongiste, Ibrahima Sall et Florent Joli, handballeurs et des escrimeurs du Comité départemental d’escrime seront présents.
Parallèlement à cette Semaine Olympique et Paralympique, le Département a lancé un appel à projets Génération 2024 pour aider les sept collèges labelisés de notre territoire pour leur engagement dans cette fabuleuse aventure des Jeux Olympiques et Paralympiques Paris 2024.
De plus, le Conseil départemental, labelisé Terre de Jeux depuis novembre dernier, lance le Plan Esprit Jeux avec une enveloppe budgétaire de l’ordre de 2,024 M€ pour soutenir les nouveaux projets d’équipements sportifs de disciplines olympiques qui mériteraient d’être développés ou renforcés sur le territoire.
Accompagnement des futurs sportifs, développement du sport pour tous et du sport-santé, valorisation de manifestations sportives, plan vélo… autant de sujets sur lesquels nous souhaitons apporter notre aide.
C’est dit…

 

 

Soutien sans faille aux sapeurs-pompiers de la Vienne

Le 21 décembre dernier, j’ai reçu une délégation de l’Intersyndicale du Service Départemental d’Incendie et de Secours de la Vienne. L’occasion de leur redire ma fierté pour l’action sur le terrain des 200 Sapeurs-Pompiers professionnels, des 1320 volontaires et de l’équipe dirigeante.
J’accorde une réelle importance aux revendications exprimées. D’ailleurs, depuis le début de notre mandature, avec ma collègue Marie-Jeanne Bellamy, présidente du Conseil d’Administration du SDIS, nous avons augmenté de 20 % la dotation annuelle allouée au SDIS. Nous avons également lancé la création d’une nouvelle caserne à Poitiers, à la Blaiserie, et la construction de celle de Saint-Eloi. Elles ouvriront au printemps. Le Conseil départemental s’est engagé à hauteur de 10M€ dans ces réalisations. D’autres investissements ont également été actés pour les centres de secours de Gencay, des Trois-Moutiers et de Lencloître. Cette année, 1,5 M€ sera aussi consacré au nouveau plan d’équipements qui comprend, notamment, de nouveaux véhicules de secours.
En dehors de cet aspect matériel, il y a l’humain. C’est pourquoi, nous réfléchissons à la création, dans les trois prochaines années, de nouveaux postes. Pour cela, nous allons réévaluer notre participation au financement des dépenses de fonctionnement à hauteur de 1,2% dès cette année à l’occasion de la session de juin.
Cette réévaluation sur 3 ans, de près de 460 000 €, est un engagement fort de la Majorité départementale envers ces femmes et ces hommes du feu à qui nous renouvelons notre confiance et notre soutien le plus total.
C’est dit…

 

Un 35e collège à la rentrée de septembre 2021

En septembre 2017, face à l’augmentation des effectifs des collèges de Poitiers et de sa proche périphérie, et l’impérieuse nécessité de rénover le collège Henri IV, la Majorité Départementale a décidé la construction d’un 35e collège, sur la commune de Vouneuil-sous-Biard.
Ainsi ce 35e collège – nous posons la première pierre mercredi 22 janvier – ouvrira à la rentrée de septembre 2021. Le chantier dont les travaux ont démarré en décembre dernier sont chiffrés à 21 M€ et s’inscrit dans une démarche préfigurant la nouvelle réglementation thermique 2020. Outre la limitation de l’utilisation des matériaux produisant des gaz à effet de serre, des plantations sont prévues sur le site de 30 000 m2.
Cette réalisation fait partie d’un plan Collèges ambitieux de l’ordre de 141 M€ lancé par mes collègues Henri Colin et Joëlle Peltier. Un niveau d’investissement encore jamais atteint. En effet, outre la construction du collège de Vouneuil-sous-Biard et la réhabilitation d’Henri IV, nous avons également acté la reconstruction de celui de Mirebeau et la refonte de Descartes à Châtellerault.
Ce nouveau plan Collèges démontre notre volonté d’offrir à nos 20 385 élèves du public et du privé les moyens de réussir et notre détermination d’avoir des établissements à la hauteur de nos ambitions.
C’est dit…

L’aéroport veut vous faire voyager !

Le deuxième Salon des Voyages qui ouvrira ses portes, de10h à 18h, ce samedi 18 janvier à l’aéroport Poitiers-Biard va accueillir une vingtaine d’exposants et une exposition sur les 100 ans des lieux.
Avec le nouvel exploitant Sealar « à la barre » depuis le 1er janvier dernier et pour 12 ans, une nouvelle page s’écrit pour cet aéroport, indispensable à la vie du département et dont l’utilité est démontrée. C’est pour cette raison que nous avons été les seuls à faire le choix de continuer à financer les lignes britanniques pour un montant de 600 000 €. Elles rapportent, à elles seules, 12 M€ d’activités sur notre territoire. La ligne de Lyon est également conservée et d’autres destinations sont annoncées telles que Marseille, Madrid, Milan ou bien encore Bruxelles pour atteindre les 190 000 passagers à l’horizon 2031.
Outre le développement commercial et le maintien des 101 emplois, le nouvel exploitant va investir près de 8 M€ pour améliorer l’outil de travail. Et les entrepreneurs poitevins ne s’y trompent pas ! Pour preuve le développement des abords avec une zone économique en pleine expansion.
Avant le Salon des Voyages du 18 janvier, le Comité Syndical va se réunir le jeudi 16 janvier pour valider la nouvelle répartition des sièges. Onze élus représenteront le Conseil Départemental qui a porté sa contribution financière à 1,3 M€ et six sièges sont prévus pour la Communauté Urbaine de Grand Poitiers qui participe à hauteur de 760 000 €.
Une fois encore, le Conseil Départemental prend ses responsabilités et affiche sa volonté politique de développer l’attractivité économique et touristique de son territoire.
C’est dit…

 

 

L’ambition reste notre chemin

Dix nouvelles pistes de travail ont été annoncées à l’occasion des vœux du Conseil Départemental pour continuer le chemin de l’ambition.
1 – 80% des communes équipées en fibre avant la fin 2023
2 – Revalorisation de notre participation financière au Service d’Incendie et de Secours dès juin 2020 et pour trois ans
3 – Création d’un Contrat Mobilité Ambition à destination des collégiens les plus défavorisés pour leur permettre de découvrir leur vocation et leur orientation
4 – Création d’un bouquet de services numériques d’aide aux devoirs à destination des collégiens
5 – Amplifier les actions de sensibilisation à la Sécurité routière dans les collèges
6 – Création d’une aide administrative (secrétariat) aux médecins généralistes libéraux pour libérer du temps de consultation
7 – Création d’une indemnité à destination des professionnels de santé accueillant des stagiaires en formation sur les territoires carencés
8 – Mise en place d’un plan en faveur du sport « Esprit Jeux »  sur le temps de l’olympiade 2020-2024
9 – Maintien du dispositif ACTIV’ à destination des collectivités et réflexion sur la création d’un ACTIV’ bonifié pour les travaux en matière d’économie d’énergie
10 – Mise en place d’un grand plan vélo pour la Vienne
Le Conseil Départemental, premier partenaire de la vie quotidienne des habitants de la Vienne.
C’est dit…

Remonter

 


slide
Présentation de la programmation du festival Les heures Vagabondes 2020
slide
Conférence de presse SIA 2020 - bienvenue en Poitou
slide
Présentation du nouveau spectacle de Frédérick Gersal
slide
Raccordement du premier logement à la fibre optique de Vienne Numérique
slide
Le contrat de concession a été signé par Marie-Renée Desroses, vice-présidente du Département en charge des appels d’offres et Bruno BELIN en présence de Frédérick GERSAL, Alain BOURREAU et Jean-Marie AUGUSTIN
slide
Inauguration de la salle des fêtes d’Arçay
slide
Inauguration de la montée en débit à Verrue le 8 novembre avec Séverine SAINT-Pé, vice-présidente du Département
slide
Point avec le conseil municipal de Basses
slide
Pose de la première pierre de zerOGravity au Futuroscope
slide
Photo de famille réunissant Mosellans et Poitevin lors des commémorations des 80 ans de l’évacuation des Mosellans dans la Vienne
slide
Signature de l’ARENA-FUTUROSCOPE
slide
Réunion sur la RD 347 à Chouppes
slide
Poitou numérique : déploiement de la fibre optique en Vienne et Deux-Sèvres
PrevNext

Un élu disponible, au service du territoire !

Lettre d’informations / Newsletter
Réseaux

Retrouvez Bruno BELIN sur les réseaux sociaux :

Facebook   Twitter   Instragram  

Chaîne vidéo

Chaîne vidéo Youtube

Info…
info
Téléchargements

Journal cantonal 2020

 

@brunobelin